Ligue des champions: le Real facile face à Nicosie

le
0
LE REAL MADRID EN DEMI-FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
LE REAL MADRID EN DEMI-FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

par Mark Elkington

MADRID (Reuters) - Le Real Madrid s'est frayé sans difficulté un chemin vers les demi-finales de la Ligue des champions mercredi en disposant de l'APOEL Nicosie 5-2, avec un doublé de Cristiano Ronaldo.

Les Espagnols, qui étaient quasiment assurés de figurer dans le dernier carré après leur victoire à l'aller à Chypre 3-0, se déplaceront le 17 avril en Allemagne pour y rencontrer le Bayern Munich, avant de recevoir les Bavarois le 25 avril.

Malgré le respect qu'il avait affiché avant le match pour l'adversaire, Jose Mourinho a laissé au repos plusieurs joueurs-clés de l'équipe comme Xabi Alonso et Karim Benzema, et lancé dans le grand bain le jeune défenseur français Raphaël Varane.

Cela n'empêche pas le leader de la Liga de monopoliser le ballon et de contraindre l'APOEL à recourir à des expédients pour s'en sortir.

Les vagues merengue se succèdent les unes aux autres et la digue chypriote finit par rompre à la 26e minute sur un centre de Marcelo repris au second poteau par Cristiano Ronaldo.

A la demi-heure de jeu, la différence de niveau entre les deux équipes est de plus en plus criante. Kaka prend sa chance au coin des 18 mètres mais sa tentative passe de peu à côté.

Persévérant, le milieu de terrain brésilien frappe à nouveau à la 37e minute et son tir, cette fois, fait mouche (2-0).

MADRID GÈRE

Revenus sur la pelouse après la pause avec un handicap de cinq buts insurmontable, les joueurs chypriotes jouent plus relâchés et commencent progressivement à desserrer l'étreinte face à une formation madrilène se contentant de gérer son avance.

Et, à la 67e minute, les insulaires sont récompensés de leurs efforts avec un but tout en sang froid de Gustavo Manduca, qui s'est présenté seul devant Iker Casillas après un bon mouvement collectif de l'APOEL (2-1).

Le but des visiteurs a pour conséquence de piquer au vif les Madrilènes et la réplique ne se fait guère attendre. Huit minutes plus tard, Cristiano Ronaldo ajuste un coup franc parfait qui vient mourir dans la lucarne des buts d'Urko Pardo (3-1). C'est le huitième but du Portugais en Ligue des champions cette saison.

La dure leçon se poursuit à la 80e minute. Entré à la mi-temps à la place de Marcelo, Jose Callejon sale l'addition (4-1), avant qu'Esteban Solari ne réduise le score deux minutes plus tard sur penalty après une faute de Hamit Altintop sur Adorno.

La rencontre devient un peu folle sur la fin et Di Maria, entré en jeu à la place de Gonzalo Higuain, se permet un lob plein de finesse qui surprend Pardo (5-2).

Pascal Liétout pour le service français, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant