Ligue des Champions: le Real et le Milan au rendez-vous

le
0
LE REAL SE QUALIFIE AUX DÉPENS DE MANCHESTER CITY
LE REAL SE QUALIFIE AUX DÉPENS DE MANCHESTER CITY

par Brian Homewood

BERNE (Reuters) - Le Real Madrid et le Milan AC font partie d'un groupe de six équipes qui ont décroché mercredi soir leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, un rendez-vous de privilégiés dont ne fera pas partie Manchester City.

Le Paris Saint-Germain, Arsenal, Dortmund, Schalke 04 sont les autres heureux élus qui ont rejoint Porto et Malaga, déjà assurés d'être présents au prochain tour avant le coup d'envoi de cette avant-dernière journée de la phase de groupes.

Combinés aux résultats de mardi soir, l'Europe du football connaît donc déjà 13 des 16 équipes qui se disputeront en février et mars une place pour les quarts de finale.

En attendant d'être peut-être imité par Chelsea dans 15 jours, Manchester City a été la première grosse cylindrée à disparaître prématurément de la C1 version 2012-2013 dès la phase de groupes.

Déjà minces avant le coup d'envoi, les espoirs des champions d'Angleterre, derniers du groupe D, se sont évaporés définitivement face à l'expérimenté Real Madrid qui a contraint les Citizens à concéder un match nul (1-1).

Menés au score très tôt après un but de l'attaquant français Karim Benzema (10e), les hommes de Roberto Mancini ont réagi dans les 20 dernières minutes en égalisant sur un penalty transformé par Sergio Agüero (73e).

Mais il était bien trop tard pour les Citizens qui avaient l'obligation de s'imposer pour continuer à rêver d'Europe. Et conjurer le sort qui l'avait vu, déjà, la saison dernière, quitter la C1 aussi tôt.

Dans quinze jours, les Mancuniens essaieront de décoller de leur quatrième et dernière place pour tenter d'être repêcher en Ligue Europa.

"Espérer gagner la Ligue des champions dès la deuxième année, ce serait être fou", a réagi à chaud Roberto Mancini devant la presse. "Nous sommes une bonne équipe, mais nous avons commis quelques erreurs", a-t-il ajouté.

Toujours prompt à lancer des piques à ses adversaires, l'entraîneur du Real Madrid José Mourinho a dit son étonnement de voir City dans une telle panade.

"C'est incroyable. Quand vous jetez un coup d'oeil à la collection de joueurs qu'ils on ici, c'est incroyable d'être éliminés comme ça, de la même manière, deux années de suite", s'est-il plu à souligner.

LE PSG ASSSURE ET MONTPELLIER PERD ENCORE

Dans l'autre rencontre du groupe D, le Borussia Dormtund s'est assuré de terminer premier de la poule en balayant sur sa pelouse l'Ajax d'Amsterdam (4-1) grâce à deux buts de Marco Reus (8e) et Mario Götze (36e) puis un doublé de Robert Lewandowski (41e et 67e).

Du côté des clubs français, le scénario le plus prévisible s'est produit mercredi soir.

Le Paris Saint-Germain a décroché sa qualification en allant s'imposer sur la pelouse du Dynamo Kiev (2-0) grâce aux deux premiers buts depuis son arrivée dans le club de la capitale de l'international argentin Ezequiel Lavezzi (45e et 52e).

Dans deux semaines, les Parisiens joueront au Parc des Princes "la finale" du groupe A contre le FC Porto, facile vainqueur du Dinamo Zagreb (3-0) qui n'a toujours pas inscrit le moindre point en cinq rencontres de C1 cette saison.

A Londres, Montpellier s'est incliné logiquement face à Arsenal (2-0) sur des buts de Jack Wilshere (49e) et Lukas Podolski (63e), les deux offerts par le Français et ex-Montpelliérain Olivier Giroud.

A la faveur de cette victoire, conjuguée à celle de Schalke 04 face à l'Olympiakos (1-0), le club du nord de Londres et celui de la Ruhr ont validé leur billet tandis que les Grecs seront reversés en Ligue Europa.

Dans le groupe C, Malaga, déjà qualifié, a concédé un match nul sur la pelouse (2-2) du Zénit Saint-Pétersbourg. Un résultat qui a contraint les Russes à dire adieu à la C1.

De son côté le Milan AC, si mal en point en championnat, a lui aussi passé le premier tour en disposant d'Anderlecht (3-1), notamment grâce à un retourné acrobatique du défenseur français Philippe Mexès.

Avec quatre points, soit deux fois moins que le Milan, le Zénit ne peut plus viser la deuxième place. Et devra se battre pour la troisième, synonyme de Ligue Europa, avec Anderlecht qui compte le même nombre de points.

A l'abri de ces considérations, Malaga est certain de finir en tête du groupe.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant