Ligue des champions : le Real et Arsenal s'imposent, la Juve et Liverpool chutent

le
0
Ligue des champions : le Real et Arsenal s'imposent, la Juve et Liverpool chutent
Ligue des champions : le Real et Arsenal s'imposent, la Juve et Liverpool chutent

Après la formidable victoire du PSG face à Barcelone mardi soir et le match nul de Monaco sur la pelouse du Zénith Saint-Petersbourg mercredi après-midi, de grosses écuries étaient engagées mercredi soir. Si les deux équipes de Madrid se sont imposées, tout comme Arsenal, la Juventus Turin, Benfica ou encore Liverpool ont en revanche goûté à la défaite.

GROUPE A

Atletico Madrid (ESP) - Juventus Turin (ITA): 1-0

L'Atletico Madrid a remporté le choc de mercredi lors de la 2e journée de Ligue des champions face à la Juventus jusqu'alors invaincue (1-0).

Le vice-champion d'Europe, surpris chez l'Olympiakos (3-2), se relance dans le groupe avec une victoire serrée dans un match très physique, grâce à un but de Turan (75e). La Juventus, qui encaissait là son premier but de la saison pour son septième match, a largement maîtrisé la première période et peut regretter de n'avoir pas su pousser ses actions jusqu'au bout.

Malmö FF (SWE) - Olympiakos (GRE): 2-0

Si tout est relancé dans ce groupe, c'est donc aussi parce que le doublé de Rosenberg a permis à Malmö de battre l'Olympiakos. Le club grec marque décidément le pas puisqu'il restait sur un surprenant revers sur la scène domestique à Atromitos (1-0).

GROUPE B

FC Bâle (SUI) - Liverpool (ENG): 1-0

Les Reds avaient déjà eu toutes les peines du monde à battre Ludogorets, dans le temps additionnel: ils ont cette fois mordu la poussière à Bâle, sur un but de Streller (52e). Et Liverpool étire sa série à un quatrième match sans victoire. Le club suisse en revanche se relance avec ce succès précieux après avoir pris le bouillon à Madrid (5-1).

Ludogorets (BUL) - Real Madrid (ESP): 1-2

Le Real s'est fait peur ! Sa victoire ne s'est dessinée que dans le dernier quart d'heure, grâce à Benzema (77e) entré dix minutes avant. Ce sont même les modestes Bulgares qui ont mené, très tôt, quand Marcelinho reprenait un corner de la tête au deuxième poteau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant