Ligue des champions : le Real en quarts comme prévu

le
0
Ligue des champions : le Real en quarts comme prévu
Ligue des champions : le Real en quarts comme prévu

Le Real Madrid et Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé, ont écarté comme prévu Schalke 04 (3-1) pour valider mardi leur billet pour les quarts de la Ligue des champions et faire le plein de confiance avant le clasico contre le FC Barcelone dimanche. Dans l'autre match, Didier Drogba de retour à Chelsea après y avoir passé huit ans s'est incliné avec son club de Galatasaray (2-0).

Avec un onze très rajeuni au stade Bernabeu, la "Maison blanche" espérait ne pas laisser trop d'énergie dans ce huitième de finale retour aux allures de formalité mais elle a tout de même dû s'employer face à une équipe qu'elle avait humiliée 6-1 à l'aller.

Après l'ouverture du score de Ronaldo (21), le club allemand a réagi avec l'égalisation de Tim Hoogland (31e) sur un tir contré, avant que "CR7" ne signe son 13e but de la saison en C1 (74e) et qu'Alvaro Morata, remplaçant de Karim Benzema forfait, ne scelle le score dans la foulée (76).

La soirée du Real a été néanmoins assombrie par la sortie sur civière du jeune Jesé (8e), touché au genou droit après un choc et contraint de céder sa place à Gareth Bale. Le Gallois, initialement ménagé en vue du clasico, a montré qu'il était pour sa part en pleine forme avec un bon appel pour servir Ronaldo, facile buteur d'un plat du pied (21e).

Ancelotti agacé

Même mené, Schalke n'a pas laissé filer le match pour autant, car le club de Gelsenkirchen était venu pour laver l'affront du match aller, bien soutenu par plusieurs milliers de ses bouillants supporteurs.

Et malgré la domination merengue, le latéral droit Tim Hoogland a égalisé sur une frappe contrée par Sergio Ramos (31e). L'ancien madrilène Klaas-Jan Huntelaar aurait même pu doubler la mise pour les Allemands sur un tir croisé du gauche au ras du poteau (40e) puis une frappe de 30 mètres trop enlevée (42).

L'agacement pouvait se lire sur le visage d'Ancelotti, qui avait exigé de ses joueurs «un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant