Ligue des champions: le PSG se contente du nul contre Anderlecht

le
0
LE PSG FAIT MATCH NUL CONTRE ANDERLECHT
LE PSG FAIT MATCH NUL CONTRE ANDERLECHT

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le PSG s'est fait quelques frayeurs mardi à domicile face à Anderlecht (1-1) et a surtout manqué l'occasion de décrocher avec un peu d'avance son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Quinze jours après avoir corrigé les Belges sur leur pelouse (5-0), le club de la capitale a tremblé en concédant l'ouverture du score, contre le cours du jeu, en deuxième période (68e).

Sans un Zlatan Ibrahimovic bien inspiré, auteur à peine deux minutes plus tard de son septième but cette saison en C1 (70e), le PSG aurait même pu voir s'évanouir sa série d'invincibilité qui s'étend désormais à 32 matches, toutes compétitions confondues.

Cette contreperformance, conjuguée à la victoire de l'Olympiakos face à Benfica (1-0), laisse toutefois les Parisiens en tête de leur groupe avec 10 points, avec trois longueurs d'avance sur les Grecs. Suivent les Portugais, avec quatre unités, et les Belges, avec un point au compteur.

Beaucoup moins fringant qu'il y a deux semaines en Belgique, le champion de France n'a jamais su trouver le bon tempo et réchauffer le Parc des Princes, bien atone pour une soirée européenne.

Malgré une possession largement en sa faveur en première période (67%), le club de la capitale s'est montré maladroit dans la construction et dans le dernier geste.

MÊME SCENARIO, MÊMES CONSÉQUENCES

Ce déchet technique a mis petit à petit en confiance l'équipe belge qui, beaucoup moins timorée que lors du match aller, a donné quelques petits frissons à la défense parisienne avant la pause.

Sifflés par ses supporters à la mi-temps et au retour des vestiaires, le PSG a rejoué exactement le même scénario avec les mêmes conséquences.

Lucas (53e, 65e), Zlatan Ibrahimovic (55e) puis Ezequiel Lavezzi (62e) ont tour à tour pensé délivrer le public parisien mais à chaque fois un manque de précision, ou un pied belge en opposition, est venu contrarier leur plan.

Asphyxié, acculé sur son but, l'actuel cinquième du championnat de Belgique a plié sans ne jamais rompre et a fini par piquer au vif la défense parisienne, sur une balle en retrait dans la surface de réparation reprise avec assurance par Demy de Zeeuw (68e).

Vexés comme des poux, les Parisiens n'ont mis qu'une poignée de secondes à réagir grâce à Ibrahimovic (70e), qui a d'abord vu une première frappe détournée par le poteau avant d'égaliser de près.

Mais la fin de match, malgré l'expulsion de Sacha Kljestan pour un deuxième carton jaune (82e), n'a pas tourné en faveur des Parisiens.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant