Ligue des champions: le PSG face au Barça en quart de finale

le
0
LE PSG FACE AU BARÇA EN QUART DE FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
LE PSG FACE AU BARÇA EN QUART DE FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

par Brian Homewood

NYON, Suisse (Reuters) - Le Paris Saint-Germain a hérité du FC Barcelone lors du tirage au sort vendredi des quarts de finale de la Ligue des champions, le club du meilleur joueur du monde Lionel Messi et quadruple vainqueur de l'épreuve.

La main de l'ancien joueur de Liverpool Steve McManaman a également tiré les affiches suivantes : Bayern Munich-Juventus Turin, Real Madrid-Galatasaray et Malaga-Borussia Dortmund.

Comme une sorte de double peine, le hasard a en outre décidé que le PSG, dernier représentant du football français en Coupe d'Europe cette saison, reçoive au match aller le 2 avril, où il sera privé de Zlatan Ibrahimovic, et se déplace en Catalogne, le 10 avril.

"C'est le pire tirage, avec l'aller chez nous et le retour chez eux. Mais je crois qu'on doit prendre cela avec beaucoup de joie. Paris mérite aussi de vivre cette joie. C'est quelque chose à fêter", a réagi le directeur sportif du PSG, Leonardo, au micro de beIN Sport.

"On n'était pas parti pour gagner la compétition cette année. Maintenant, on va jouer quand même, c'est une grande opportunité de mesurer notre niveau", a ajouté le Brésilien.

"C'est à nous de mettre en difficulté le Barça. C'est le favori absolu pour remporter la compétition. Cela fait quatre ou cinq ans que c'est comme ça. Ils ont tout ce qui est possible d'avoir dans une équipe de football. Après, on va tout faire pour bien figurer et pourquoi pas, tout peut arriver dans le football", a conclu le dirigeant parisien.

Son homologue catalan, Andoni Zubizarreta, heureux d'avoir évité le Real Madrid, le Bayern Munich ou encore la Juventus, s'est lui aussi réjoui de cette confrontation contre le PSG, un club envers lequel il dit avoir du respect.

"C'est une équipe qu'on connait bien. Il y a des joueurs comme Maxwell ou Ibrahimovic qui ont joué chez nous et nous avons disputé un match amical contre le PSG cet été", a souligné au micro de la chaîne qatarie l'ancien gardien de but blaugrana.

"Il y a beaucoup de talent dans cette équipe. Ce sera un match très important pour eux comme pour nous. Ils sont en train de construire un projet très important", a-t-il ajouté.

"TOUT SAUF UN TIRAGE DE RÊVE"

Les deux clubs se sont affrontés à trois reprises sur la scène européenne.

Lors de la saison 1994-1995, le PSG avait éliminé le Barça en quart de finale de la Ligue des champions en signant un match nul au Camp Nou (1-1) puis en s'imposant au Parc des Princes (2-1). En 1997, les Catalans avaient pris leur revanche en s'imposant en finale de la Coupe des Coupes, aujourd'hui disparue, grâce à un penalty de Ronaldo (1-0).

En août dernier, le club de la capitale française avait convié le Barça à un match amical dans le cadre du Trophée de Paris, que les Catalans s'étaient adjugé après une séance de tirs au but à l'issue d'un match nul (2-2).

Solide leader de Liga avec treize points d'avance sur son dauphin, le FC Barcelone a retrouvé récemment de sa superbe après une série de défaites inhabituelles.

Mardi, en huitième de finale retour, le Barça a impressionné l'Europe en réalisant la performance de battre 4-0 le Milan AC après avoir perdu un match aller en Lombardie (2-0) qui ne lui laissait guère de chances de se qualifier pour les quarts.

La principale affiche née du tirage au sort effectué à Nyon, en Suisse, est Bayern Munich-Juventus.

Le président du conseil d'administration du finaliste de la dernière édition, Karl-Heinz Rummenigge, n'a d'ailleurs pas caché sa déception d'avoir hérité du champion d'Italie.

"C'est tout sauf un tirage de rêve pour nous. Statistiquement, nous n'avons jamais obtenu de bons résultats contre la Juventus. Ce sera difficile et nous aurons besoin d'être dans deux bons jours pour passer en demi", a-t-il dit.

Le directeur sportif de la Juve, Pavel Nedved, ne semblait pas plus ravi de cette future confrontation.

"Le Bayern est l'une des équipes les plus dures que nous aurions pu rencontrer. Il faut que nous prenions ce tirage de manière positive. Je suis fier que la Juve fasse partie du Top 8 européen et soit l'unique représentant italien en C1 à ce stade de la compétition", a dit l'ancien milieu de terrain tchèque.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant