Ligue des champions: le PSG en costume de cérémonie

le
0
LE PSG FAIT SA RENTRÉE EN LIGUE DES CHAMPIONS
LE PSG FAIT SA RENTRÉE EN LIGUE DES CHAMPIONS

PARIS (Reuters) - Après plusieurs semaines de mise en route plus ou moins laborieuse, le Paris Saint-Germain semble désormais prêt à affronter l'Olympiakos Le Pirée, mardi, pour sa rentrée en Ligue des champions, la compétition la plus digne d'estime à ses yeux.

Les joueurs de Laurent Blanc ont montré sur le terrain de Bordeaux, vendredi, qu'ils suivaient une courbe ascendante ou, selon les mots de l'entraîneur, qu'ils étaient en train de "monter en puissance".

Jusque-là habitués à jouer les gagne-petit cette saison, ses hommes ont tout à coup fait preuve de maîtrise technique et gagné 2-0, même sans Javier Pastore, blessé au pied, qui sera encore absent en Grèce.

La saison dernière, ils avaient suivi la même trajectoire sinusoïdale : pas toujours étincelants en Ligue 1 face à des clubs du calibre de Sochaux ou Reims mais au niveau des normes européennes quand il le fallait.

Cette faculté à bien jouer au bon moment leur avait permis de finir en tête de leur poule, de livrer deux prestations impressionnantes contre Valence et de tenir tête au FC Barcelone en quarts de finale.

Ils devront cette année émerger d'un groupe dans lequel figurent, hormis l'Olympiakos, le Benfica Lisbonne et les Belges d'Anderlecht, trois clubs a priori largement à leur portée.

"On n'est pas encore tout à fait prêt au niveau collectif", a malgré tout prévenu Laurent Blanc, qui réclame de la patience depuis sa prise de fonctions cet été. "Il y a des joueurs qui sont en train de monter en puissance, notamment physiquement."

OLYMPIAKOS PUIS MONACO

Mais l'ancien sélectionneur de l'équipe de France ne se fait aucun souci sur la capacité de son groupe à se glisser dans son costume des grands jours.

"(La Ligue des champions) est tellement motivante que les joueurs, à mon avis, vont être fin prêts pour débuter cette compétition", a-t-il dit à la presse après le match à Bordeaux.

"L'équipe commence un petit peu à comprendre ce qu'on veut produire et, surtout, elle adhère à ce que l'on propose", s'est félicité le technicien, connu pour son goût du beau jeu.

"Nous avons été très bons dans la maîtrise technique du ballon. Depuis le début de la saison, c'est ce qu'on veut faire, on travaille pour ça, on fait beaucoup de séances à base de la maîtrise technique."

Ce constat avait quelque chose de paradoxal, de l'aveu de Laurent Blanc, puisque la plupart des cadres, réquisitionnés par leur équipe nationale, ne s'étaient pas entraînés de toute la semaine au Camp des loges.

"On n'a pas du tout préparé le match", a reconnu Laurent Blanc.

Cette fois-ci, ils ont eu le temps de se concerter un minimum pour faire les derniers réglages et puiser la motivation nécessaire, notamment lors d'un entraînement collectif lundi soir au stade Karaïskaki où aura lieu la rencontre.

Une fois son rendez-vous européen honoré, le club qataro-parisien ne pourra pas se permettre de lever le pied en championnat comme il en a pris l'habitude lors du dernier exercice.

Le PSG jouera en effet dimanche au Parc des Princes contre le Monaco de Radamel Falcao et Jérémy Toulalan, un club aussi ambitieux que lui et déjà aux standards européens - même s'il n'est pas qualifié cette année pour la Ligue des champions.

Simon Carraud, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant