Ligue des champions: le Milan AC corrige Arsenal

le
0
LE MILAN AC CORRIGE ARSENAL 4 À 0 EN LIGUE DES CHAMPIONS
LE MILAN AC CORRIGE ARSENAL 4 À 0 EN LIGUE DES CHAMPIONS

MILAN (Reuters) - Le Milan AC a nettement dominé Arsenal mercredi, à la fois dans le jeu et au tableau d'affichage (4-0), et s'est placé en ballotage très favorable en vue de la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Le choc des huitièmes de finale a très vite tourné à l'avantage du champion d'Italie, avec un but de Kevin-Prince Boateng dès la quinzième minute, suivi d'un doublé du Brésilien Robinho (38e et 49e) et d'un penalty de Zlatan Ibrahimovic (79e).

Il faudra désormais un exploit aux joueurs d'Arsène Wenger, condamnés à marquer au moins cinq buts sur leur pelouse de l'Emirates Stadium le mardi 6 mars pour la manche retour, s'ils veulent décrocher un billet pour la suite de la compétition.

A l'image de ses partenaires, le vétéran Thierry Henry, qui faisait ses adieux - au moins provisoires - au club londonien, n'a pas réussi à se montrer dangereux à l'approche de la surface de réparation.

De retour à Arsenal pour une pige de moins de deux mois, le meilleur buteur de l'histoire du club disputait son dernier match en Europe, avant de regagner New York, où il est sous contrat avec les Red Bulls.

"C'était notre pire prestation en compétition européenne, et de loin. Nous n'avons pas été dans le match un seul instant", a déploré Arsène Wenger après cette défaire cinglante.

"Nous ne sommes jamais entrés dans la partie. Nous avons été mauvais en attaque et en défense, et c'était choquant de voir à quel point nous étions battus sur tous les plans", a ajouté le technicien français.

"NOUS SOMMES ÉLIMINÉS"

"Regardons les choses en face, nous ne sommes pas dans un monde imaginaire: statistiquement, nous avons peut-être 2% ou 5% de chances, mais, si on veut être réaliste, il faut dire que nous sommes éliminés de la compétition", a estimé Arsène Wenger.

"C'est vrai que l'équipe d'Arsenal a joué en dessous de son niveau", a déclaré, comme en écho, Philippe Mexès, le défenseur français du Milan AC.

Eliminé au même stade de la compétition par Manchester United et Tottenham lors des deux dernières éditions, le club lombard a très vite dissipé ses fantômes anglais.

Après plusieurs tentatives dans les toutes premières minutes, les Milanais ouvrent le score au quart d'heure de jeu par l'intermédiaire de Kevin-Prince Boateng, qui expédie la balle sous la transversale de Wojciech Szczesny après un contrôle effectué en un éclair.

A la 39e minute, Zlatan Ibrahimovic, le buteur fantasque se mue en passeur: le Suédois déboule à toute allure sur le côté gauche, sous les yeux impuissants de Bacary Sagna, et centre en retrait sur la tête de Robinho.

Décidément bien huilé, le tandem Ibrahimovic-Robinho récidive au retour des vestiaires (49e).

Zlatan Ibrahimovic finit d'humilier Arsenal à onze minutes de la fin, sur un penalty obtenu par le géant milanais, bousculé par Johan Djourou dans la surface de réparation.

Dans l'autre rencontre de huitième de finale disputé mercredi, le Zenith Saint-Petersbourg a mis fin à l'invincibilité du Benfica Lisbonne cette saison en Ligue des champions (3-2).

Après la première série de quatre matches aller, marquée par la victoire étriquée de l'Olympique lyonnais sur l'APOEL Nicosie mardi (1-0), la Ligue des champions reprendra mardi et mercredi prochains. Marseille accueillera l'Inter Milan mercredi.

Brian Homewood, Simon Carraud pour le service français, édité par Eric Faye

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant