Ligue des champions: le Bayern coule Marseille

le
0
LE BAYERN S'IMPOSE À MARSEILLE EN LIGUE DES CHAMPIONS
LE BAYERN S'IMPOSE À MARSEILLE EN LIGUE DES CHAMPIONS

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Le Bayern Munich a fait un grand pas vers la qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions en s'imposant 2-0 (1-0 à la mi-temps), mercredi sur le terrain de l'Olympique de Marseille, en match aller des quarts de finale.

Les buts allemands ont été inscrits par Mario Gomez en fin de première période et par Arjen Robben à la 69e minute.

Cette défaite est sévère pour le club français qui n'a pu réussir l'exploit face à l'ogre allemand, deuxième de la Bundesliga derrière le Borussia Dortmund.

Moribond dans les épreuves nationales où il reste sur huit matches sans victoire, l'OM a retrouvé un peu de sa flamboyance sur le front européen en faisant jeu presque égal avec son homologue bavarois.

Marseille a été trahi par son troisième gardien, le Brésilien Andrade, auteur d'une faute de main lourde de conséquences sur le premier but allemand. L'OM a également été battu par le réalisme du Bayern qui a concrétisé au score ses rares occasions.

Incertain en raison d'une douleur à la cuisse, Loïc Rémy avait finalement été titularisé à la pointe de l'attaque marseillaise tandis qu'Andrade suppléait l'absence de l'international Steve Mandanda, suspendu.

Côté bavarois, Bastian Schweinsteiger a pris place sur le banc des remplaçants et a laissé Luiz Gustavo poursuivre son intérim dans l'entrejeu.

Sans complexe, l'OM a attaqué la rencontre pied au plancher et est très vite venu porter le danger sur la cage de Manuel Neuer.

Le gardien du Bayern a repoussé sur sa ligne une tête de Rod Fanni, détournant d'une main ferme le ballon sur Rémy dont la frappe a trouvé l'extérieur du poteau allemand (7').

RIBÉRY CHAHUTÉ

La réaction bavaroise s'est faite sur une action initiée par Arjen Robben et conclue d'un tir trop enlevé de David Alaba (14').

A la maîtrise collective du Bayern, l'OM a répondu par une générosité retrouvée et par le retour en forme de ses cadres tels André Ayew dont la frappe a été repoussée du pied par le gardien bavarois (28e).

Comme Franck Ribéry, chahuté pour son retour au stade Vélodrome où il a évolué deux saisons, l'équipe allemande n'a pourtant que rarement trouvé la clef du verrou défensif adverse, même si le quatuor offensif du Bayern a fait peser une pression constante sur le but d'Andrade.

Le gardien brésilien a finalement forcé le destin des siens d'une faute de main qui a grandement facilité la tâche des Allemands. Le tir décoché à la limite de la surface française par Gomez a surpris le troisième portier de l'OM qui a laissé échapper la première et seule frappe cadrée du Bayern (44e).

Au retour des vestiaires, l'OM s'est montré dangereux sur une tête mal ajustée de Mathieu Valbuena (46e), puis sur une tentative d'André Ayew qui a trouvé Neuer une nouvelle fois à la parade (56e) avant que le portier allemand n'écarte du genou un tir de Rémy à l'heure de jeu.

Gomez a eu pour sa part la balle du break au bout du pied mais l'attaquant du Bayern a cette fois trouvé le gardien marseillais sur sa trajectoire (59e).

Dix minutes plus tard, Robben a scellé le sort de la rencontre en inscrivant le deuxième but de son équipe, dotant le Bayern d'un confortable avantage avant le match retour à l'Allianz Arena, le théâtre de la finale de la compétition, le 19 mai prochain.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant