Ligue des champions : le Bayern atomise Porto et va en demi-finale

le
0
Ligue des champions : le Bayern atomise Porto et va en demi-finale
Ligue des champions : le Bayern atomise Porto et va en demi-finale

Quelle revanche ! Six jours après une première manche cauchemardesque, le Bayern Munich a atomisé Porto (6-1) en quart de finale retour pour entrer dans le carré d'as de la Ligue des champions pour la quatrième année de rang, mardi à l'Allianz Arena.

Empruntée et auteur de trois bévues défensives à l'aller, l'équipe de Pep Guardiola, efficace et euphorique à l'image de Robert Lewandowski, auteur d'un doublé, a fait voler en éclats la défense de Dragons, invaincus jusque-là, qui ont terminé la rencontre à dix après l'exclusion de Marcano (87e). Le tout avec une défense qui avait retrouvé rigueur et sérénité avec Holger Badstuber en remplacement de Dante, l'un des fautifs à Porto, en charnière centrale avec Jerome Boateng. Et toujours sans des pièces-maîtresses telles Bastian Schweinsteiger, qui effectuait son retour sur le banc, Franck Ribéry et Arjen Robben, qui pourraient réintégrer le groupe d'ici les demi-finales...

«J'ai entièrement confiance en ce groupe», avait insisté Guardiola à la veille du second duel avec son ancien coéquipier du Barça, Julen Lapotegui. Et ses joueurs ont répondu de la plus belle des manières à la confiance du Catalan, lui évitant la première sortie en quarts de sa carrière d'entraîneur après les quatre demies aux commandes du Barça et la première bavaroise la saison dernière. «Cette équipe est de très grande qualité et a un cœur énorme, a souligné le capitaine Philipp Lahm. On savait qu'il fallait changer quelque chose par rapport à l'aller. Et ça a payé.»

5-0 dès la mi-temps

Clairement vexés mais sans se précipiter, les Bavarois sont passés comme une tornade sur la première période, régalant d'un festival offensif un public qui n'a cessé de chanter son soutien à ses héros. Les trois premiers buts sont venus sur autant de coups de tête: Thiago, l'homme qui avait maintenu l'espoir en marquant à l'aller, a repris au premier poteau un centre de Bernat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant