Ligue des champions: le Barça, prévenant mais imperturbable

le
0
LE BARÇA IMPERTURBABLE AVANT SON MATCH CONTRE LE PSG
LE BARÇA IMPERTURBABLE AVANT SON MATCH CONTRE LE PSG

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le FC Barcelone a eu quelques égards lundi pour le Paris Saint-Germain, livrant les compliments d'usage, mais le club catalan dégage une telle sérénité et peut compter sur tant de certitudes qu'aucune équipe ne semble capable de lui mettre la peur au ventre.

A la veille du quart de finale aller de la Ligue des champions que Paris attend avec impatience, l'attaquant David Villa et Jordi Roura, l'entraîneur adjoint, ont affiché en conférence de presse d'avant-match une quiétude à toute épreuve.

Le PSG est-il aussi dangereux que l'AC Milan, qui a fait trembler le Barça 2-0 à San Siro en huitième de finale aller avant de recevoir une claque magistrale au Camp Nou (4-0) au retour ?

Roura a répondu exactement de la même manière qu'avant le match en Italie: "Déjà à Milan, j'avais dit qu'on allait jouer contre une très grande équipe et que ce serait difficile. Demain (ndlr, mardi), ça sera exactement pareil", a expliqué le technicien espagnol.

"L'expérience de Milan nous a servi car on sait désormais ce qu'on ne doit pas faire. Il faudra être à 100%, tant sur le plan physique qu'au niveau de l'intensité", a poursuivi Roura.

Une fois les questions sur le spectre milanais balayées, les deux Catalans se sont livrés à un exercice de compliments d'usage derrière lequel, toutefois, aucun sentiment de peur ou d'angoisse n'a transparu à aucune seconde.

"Paris fait déjà partie des huit meilleures équipes d'Europe. Avec l'arrivée des nouveaux propriétaires, ils ont fait beaucoup d'acquisitions et demain ça sera difficile mais j'espère qu'on pourra gagner", a estimé Villa.

"Le PSG est une grande équipe et demain, il faudra donner le maximum pour essayer de gagner. Si vous pensez que ce sera facile contre des joueurs comme (Javier) Pastore, (Ezequiel) Lavezzi...", a complété Roura.

VILANOVA SERA BIEN LÀ

Puis, quand il s'est agi d'énumérer point par point les atouts dont dispose le PSG pour contrarier le Barça, les deux représentants de la maison blaugrana ont tous deux conclu leurs réponses par une phrase implacable: "Mais cela ne va rien changer à notre façon de jouer."

Le présence de Zlatan Ibrahimovic sera-t-elle une menace pour la défense du Barça ? "C'est un très grand joueur mais d'une manière générale, le fait qu'il soit là ne va rien changer à notre façon de jouer", a ainsi répondu Roura.

Le Barça doit-il s'inquiéter des qualités du PSG en contre-attaque ou de son jeu long ? "Le jeu en contre est une facette du style du PSG mais vous savez, nous sommes habitués à jouer contre des équipes qui se ferment", a commencé par rappeler l'entraîneur adjoint.

"Le PSG a plusieurs cordes à son arc, le jeu aérien en est une. On est conscient de tout ça et même si on a bien analysé leur jeu, cela ne va rien changer à notre façon de jouer", a-t-il poursuivi.

Fort de toutes ces certitudes, le Barça pourra compter sur un autre motif d'assurance avec le retour annoncé sur son banc de son entraîneur Tito Vilanova, qui s'est absenté deux mois pour soigner à New York un cancer de la glande parotide.

Mardi, l'ancien bras droit de Pep Guardiola sera bien là, pour le plus grand plaisir de ses proches.

"C'est le chef, le premier entraîneur, et d'un point de vue personnel, tout le Barça est très heureux de son retour", a expliqué Roura, qui a assuré l'intérim pendant son absence.

"On est très content de l'avoir parmi nous. C'est toujours plus simple quand le chef est présent. Le principal est de le voir en bonne santé et on espère qu'il le restera", a souhaité pour sa part Villa.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant