Ligue des champions: le Barça prend l'avantage sur City

le
0
LE BARÇA DOMINE CITY 2-0
LE BARÇA DOMINE CITY 2-0

MANCHESTER, Angleterre (Reuters) - Le FC Barcelone a pris les commandes et fait un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des champions en s'imposant 2-0 mardi sur le terrain de Manchester City, qui a en outre fini la rencontre à dix.

Ce choc très prometteur entre deux des plus belles équipes d'Europe a été dominé par celle qui possède le plus de vécu collectif et le score lui a logiquement été favorable.

Il a néanmoins fallu attendre la 54e minute et un penalty pour voir Lionel Messi ouvrir le score après un tacle par derrière de Martin Demichelis, qui a aussi valu au défenseur d'être expulsé.

Le Barça s'est créé plusieurs occasions d'alourdir la marque dont une par Dani Alvès, qui a manqué la cible d'un rien avant de finalement doubler l'avantage des Catalans dans le temps additionnel d'une frappe entre les jambes de Joe Hart.

"Les gens disent que ce n'est pas le même Barcelone que les années passées mais on a obtenu un grand résultat ce soir et on a mis les choses au point", a dit le milieu espagnol Cesc Fabregas.

"On n'est pas encore qualifiés, cela dit. C'est une bonne équipe et on devra encore batailler pour passer."

City, lui, a semblé submergé par l'enjeu de cette rencontre et n'a pas su rivaliser, alors qu'il entend tout gagner cette saison. En Ligue des champions, ses chances de renverser la vapeur lors du retour au Camp Nou, le 12 mars, sont minces.

"Deux à zéro, c'est vraiment dur pour nous. A 11 contre 11 on faisait jeu égal mais avec un gars en moins et leur qualité individuelle si élevée, ça a été très dur", a reconnu le capitaine des Citizens Vincent Kompany.

Dans un Etihad Stadium électrique, le Barça a rapidement fait tomber le silence par son jeu de passes caractéristique mais un peu abandonné ces derniers mois au profit d'actions plus directes.

Avec 62% de possession du ballon, les coéquipiers de Messi dominaient sans partage mais sans non plus se créer d'occasion.

Tout a basculé en début de seconde période quand Demichelis, pris de vitesse par Messi, a taclé son compatriote par derrière juste à l'entrée de la surface. A dix et avec un but de retard, City avait déjà laissé passer sa chance.

A de rares opportunités pour les Anglais, Barcelone a répondu par quelques occasions franches jusqu'au but d'Alvès qui lui offre un avantage conséquent dans une confrontation qui pourrait se révéler moins serrée qu'attendu.

Mike Collett, Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant