Ligue des champions: le Barça à un tournant

le
0
LE BARÇA DOIT RENVERSER LA SITUATION FACE AU MILAN AC
LE BARÇA DOIT RENVERSER LA SITUATION FACE AU MILAN AC

par Mike Collett

LONDRES (Reuters) - Barcelone sera à un tournant de sa saison ce mardi au moment d'essayer de retourner une situation compromise face au Milan AC en Ligue des champions, dont le club catalan espère disputer une quatrième finale en huit saisons.

Battu 2-0 en huitième de finale aller, le Barça devra montrer de nets progrès pour éviter de rejoindre Manchester United, sa victime en finale en 2009 et 2011, dans les rangs des éliminés.

Arsenal, qui s'est incliné contre Barcelone lors de la finale 2006, peut également s'attendre au pire à l'Allianz Arena, après sa défaite 3-1 à l'aller contre le Bayern Munich.

Les huitièmes de finale s'achèvent cette semaine avec le déplacement de Galatasaray sur le terrain de Schalke 04, après un match nul 1-1 en Turquie, ainsi que la réception par Malaga de Porto, vainqueur 1-0 à l'aller.

Si le Barça veut rejoindre le Real Madrid, le Borussia Dortmund, la Juventus Turin et le Paris Saint-Germain, qui ont tous validé leur billet pour les quarts de finale, il aura besoin de retrouver le style de jeu qui a suscité la jalousie de l'Europe entière ces six dernières années.

EN DANGER

Les deux défaites face au Real, en Coupe du Roi et en championnat, alors que leur entraîneur Tito Vilanova est en traitement pour un cancer de la gorge, n'ont pas renforcé les chances de voir Barcelone éliminer le Milan.

L'entraîneur-adjoint Jordi Roura a laissé Lionel Messi et cinq internationaux espagnols sur le banc lors de la victoire 2-0 contre le Deportivo La Corogne en Liga samedi mais l'Argentin a montré qu'il n'avait pas perdu son toucher de balle lors de son entrée en jeu en marquant pour la 17e journée consécutive en championnat -son 27e but en 17 rencontres, le 40e de la saison en Liga- un record mondial.

Alexis Sanchez avait ouvert le score à la 38e minute.

"L'équipe a très bien joué défensivement", a déclaré Jordi Roura en conférence de presse. "Nous avons réussi à gagner sans encaisser de but ce qui est pour nous très important. Cela va nous aider pour le match de mardi."

EN FORME

Milan, sept fois champion d'Europe, est au sommet de sa forme depuis sa victoire surprise contre Barcelone à l'aller, même si les Rossoneri restent sous pression.

Mario Balotelli n'est pas qualifié pour la rencontre après avoir joué pour Manchester City lors de la phase de groupe et Giampaolo Pazzini est forfait en raison d'une blessure à une jambe contractée vendredi lors de la victoire 2-0 contre le Genoa.

Stephan El Shaarawy sera probablement aligné à la pointe de l'attaque d'une équipe en pleine forme, qui s'est emparée de la troisième place de la Serie A et croit en ses chances de qualification.

"Il faudra mieux jouer à Barcelone que nous l'avons fait à la maison", a déclaré l'entraîneur Massimiliano Allegri.

Une autre équipe, qui possède un avantage de deux buts, le Bayern Munich, finaliste malheureux l'an dernier, devra aussi maintenir sa confortable avance acquise à l'aller après avoir surclassé Arsenal à Londres (3-1).

L'entraîneur des Gunners, Arsène Wenger, reconnaît l'immensité de la tâche qui attend ses joueurs et estime qu'Arsenal devra "oser un peu plus" mercredi. Un euphémisme, car son équipe a besoin de marquer au moins trois buts pour se qualifier.

Avec Dortmund déjà qualifié et un Bayern en bonne position, Schalke 04, qui sera privé de Jermaine Jones suspendu, peut permettre à l'Allemagne d'avoir trois équipes en quart de finale s'il élimine Galatasaray.

Yassine Khiri pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant