Ligue des champions : la réponse du « patron » Ibrahimovic

le
0
Zlatan Ibrahimovic après la victoire du Paris Saint-Germain face à Chelsea, le 19 mars à Stamford Bridge.
Zlatan Ibrahimovic après la victoire du Paris Saint-Germain face à Chelsea, le 19 mars à Stamford Bridge.

Buteur et passeur décisif sur la pelouse de Chelsea, l’attaquant suédois a contribué à la qualification du PSG en quarts de finale de la compétition europénne.

On ne sait pas si l’histoire du Paris Saint-Germain a commencé avec l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic, comme lui-même le pense. Mais si l’histoire de Zlatan Ibrahimovic en phase finale de Ligue des champions a commencé mercredi 9 mars, le Paris Saint-Germain saura lui pardonner sa mémoire sélective.

« Je suis né vieux et je rajeunis au fil du temps », s’est amusé le Suédois de 34 ans après avoir marqué cette double confrontation de son auguste empreinte. Épanoui, le buteur du Paris Saint-Germain s’est même attardé plus de cinq minutes auprès de la presse.

C’est qu’il avait des choses à raconter : l’arrogant suédois a, lors de cette troisième double confrontation d’affilée contre Chelsea, été décisif à l’aller comme au retour, en marquant sur un coup franc détourné au Parc des Princes, en offrant le premier but et en étant à la conclusion du deuxième à Stamford Bridge.

Il a fêté sa passe décisive comme s’il avait lui-même marqué et s’est offert un sprint sur sa propre réalisation, seul dans son bonheur, que ses coéquipiers partageaient, à l’autre poteau de corner, avec Angel Di Maria qui venait de lui offrir ce but immanquable.

Statistiques Il faut comprendre ce plaisir solitaire. Zlatan Ibrahimovic avait quelques bouches à fermer dans l’antique stade de Fulham Road, où chacune de ses prises de balles était généreusement sifflée par des supporteurs des Blues en forme européenne. Qu’Ivanovic l’envoie valser d’un coup de coude bien senti, et tout le pâté de maison rugissai...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant