Ligue des Champions - La C1 (déjà) dans le vif du sujet

le
0
Ligue des Champions - La C1 (déjà) dans le vif du sujet
Ligue des Champions - La C1 (déjà) dans le vif du sujet

Le troisième tour préliminaire aller de la Ligue des Champions débute ce mardi et se prolongera mercredi, avec l'entrée en lice de noms ronflants sur la scène européenne. Tour d’horizon des forces en présence.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/ul00zv'] Le seul représentant français lors de ce troisième tour préliminaire de Ligue des Champions, l’AS Monaco, aura fort à faire pour espérer rejoindre les étoiles de la Coupe d’Europe. Les joueurs de la Principauté opposés aux Turcs de Fenerbahçe, ce sont deux sérieux prétendants à une place en phase de groupes qui s’affrontent avant même de disputer les barrages. Un rendez-vous décisif pour la suite de la saison des deux clubs. Dans les autres matchs de la semaine, certains gros éprouveront probablement moins de difficultés pour se hisser jusqu’aux play-offs. A moins que certaines formations ne créent la surprise.

Les « gros » morceaux

Outre Fenerbahçe et l’AS Monaco, l’Olympiacos entame sa saison européenne par la réception de l’Hapoël Beer Sheva. Le club israëlien disputera à cette occasion son tout premier match européen. Balancé dans la fournaise du stade Karaïskaki, la tâche s’annonce extrêmement compliquée face aux coéquipiers d’Esteban Cambiasso, habitués des joutes européennes. Le Shakhtar Donetsk devra batailler face aux Suisses des Young Boys de Berne. Les Ukrainiens connaissent bien la Ligue des Champions, malgré l’exil régulier de leurs meilleurs joueurs. Pour combler ce manque, ils peuvent s’appuyer sur l’expérience de Darijo Srna et (surtout) de leur entraîneur Mircea Lucescu. Moins équilibrée, l’affiche entre l’Ajax Amsterdam et le PAOK Salonique. Le talent du milieu de terrain Lasse Schöne, qui avait fait du mal au PSG la saison passée, devrait suffire pour se débarrasser des Grecs. Toujours au rayon des noms ronflants de la scène européenne, le Celtic Glasgow et Anderlecht seront confrontés respectivement à Astana et Rostov. Les Ecossais, par coup d’éclats, parviennent à exister en Ligue des Champions, comme face au FC Barcelone en 2012, mais subissent leur irrégularité sur la scène européenne.

On peut compter sur eux

Si certains cadors sont à l’affiche, d’autres équipes sont à surveiller. Le FC Copenhague, avec sa brillante performance en 2011 et un huitième de finale face à Chelsea, commence à engranger de l’expérience et s’impose comme un club à suivre dans la compétition. Le Steaua Bucarest, club roumain qui a le plus souvent joué en Ligue des Champions, parvient régulièrement à se faire une place en phase de poules de C1. Lors de son dernier passage par le troisième tour préliminaire en 2013-2014, il avait réussi à se qualifier en disposant successivement de Tbilissi et Varsovie, deux clubs en lice mardi et mercredi. Autre valeur sûre, l’Apoel Nicosie se fait une place de choix en Ligue des Champions. En 2012, les Chypriotes ont réussi à atteindre les quarts de finale de la C1, battus par le Real Madrid. Face à Rosenborg, Nicosie misera certainement sur son courage pour renouer avec un court passé glorieux. La même année, les Biélorusses du BATE Borisov avaient surpris l’Europe après leur triomphe en phase de groupes devant un Bayern Munich invaincu. Face à la modeste équipe irlandaise de Dundalk, les joueurs d’Alyaksandr Yermakovich seront logiquement favoris. Plus récemment, le Dinamo Zagreb a largement fait parler de lui avec sa victoire face à Arsenal qui avait failli coûter la qualification aux hommes d’Arsène Wenger. Souvent placé, Zagreb peine à franchir le cap des phases de poules. Si les Croates sont dans un mauvais jour, leur adversaire, le Dinamo Tbilissi, pourrait en profiter. Sur le papier, certains pronostics semblent aisés, mais une poignée de formations savent ce que signifie le mot « exploit ».

Ils savent créer la surprise

Après avoir connu sa première expérience en Ligue des Champions la saison passée, le FC Astana aimerait rapidement retrouver le parfum de l’élite du foot européen. Invaincus à domicile, après avoir tenu tête à l’Atlético Madrid, Benfica et Galatasaray, les Kazakhs ont éprouvé de grandes difficultés à l’extérieur. Compréhensible. Ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais hante encore les esprits des supporters lyonnais : l’Astra Giurgiu. Ce club roumain était venu s’imposer à Gerland lors des barrages de la Ligue Europa en 2014. Un exploit XXL qui peine à se confirmer. Et pourquoi pas cette année ? Autre cauchemar français, celui de Saint-Etienne face à Qarabag Agdam en 2014. Les Stéphanois avaient été incapables de battre des footballeurs azéris qui retrouvent les soirées européennes. La route est encore longue pour se faire une place en phase de groupes de la Ligue des Champions, mais face au Viktoria Plzen, le rêve est permis. C1 / 3EME TOUR PRELIMINAIRE Mardi 26 juillet 2016 20h00 : Sparta Prague (RTC) - Steaua Bucarest (ROU) 20h00 : Ludogorets Razgrad (BUL) - Etoile Rouge de Belgrade (SER) 20h00 : Partizani Tirana (ALB) - Red Bull Salzbourg (AUT) 20h00 : Bate Borisov (BLR) - Dundalk (IRL) 20h15 : Viktoria Plzen (RTC) - Qarabag Agdam (AZE) 20h30 : Rostov (RUS) - Anderlecht (BEL) 20h45 : Chakhtior Donetsk (UKR) - Young Boys Berne (SUI) 20h45 : Dinamo Zagreb (CRO) - Dinamo Tbilissi (GEO) 20h45 : Ajax Amsterdam (HOL) - PAOK Salonique (GRE) Mercredi 27 juillet 2016 16h00 : FC Astana (KAZ) - Celtic Glasgow (ECO) 19h15 : Rosenborg (NOR) - Apoel Nicosie (CHY) 19h30 : FC Astra Giurgiu (ROU) - FC Copenhague (DAN) 20h30 : Fenerbahçe (TUR) - AS Monaco (FRA) 20h30 : FK AS Trencin (SLO) - Legia Varsovie (POL) 20h45 : Olympiacos (GRE) - Hapoël Beer Sheva (ISR) A voir aussi : > Toute l'actualité de la Ligue des Champions
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant