Ligue des champions: l'OM sans pression contre Arsenal

le
0
MARSEILLE SANS PRESSION CONTRE ARSENAL
MARSEILLE SANS PRESSION CONTRE ARSENAL

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Un match, deux enjeux : déjà éliminé, Marseille jouera mardi sans autre pression que celle d'entretenir sa bonne dynamique sur le terrain d'Arsenal qui tentera, de son côté, de se rapprocher des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

L'OM, qui n'a toujours pas ouvert son compteur de points en quatre matches, est cantonné à un rôle d'arbitre dans une poule où trois équipes - Arsenal, Naples et Dortmund - se disputent les deux billets pour le tour suivant.

Arsenal mène la danse avec neuf points, mais seulement au bénéfice d'une meilleure différence de buts sur Naples, neuf points également. Dortmund est en embuscade, à trois longueurs.

"Ce déplacement n'est pas un match pour rien. Quand vous jouez la Ligue des champions face à Arsenal, ce n'est pas pour disputer un match amical", assure le défenseur de l'OM Souleymane Diawara.

L'entraîneur de Marseille, Elie Baup, devrait toutefois procéder à un large turnover pour faire souffler les cadres d'un groupe handicapé par les blessures.

A l'absence d'André Ayew, touché au genou avec la sélection du Ghana et indisponible jusqu'à la fin de l'année, s'est ajoutée le week-end dernier celle de l'international français Dimitri Payet.

De retour de blessure, le brésilien Lucas Mendes devrait débuter la rencontre en défense centrale tandis que le latéral droit Rod Fanni fait son retour sur le banc.

Dans l'entrejeu, Marseille pourrait se passer de son meneur de jeu Mathieu Valbuena pour aligner un axe inédit avec Giannelli Imbula et Mario Lemina autour de l'inamovible Alaixys Roamao.

"RESTER SUR CETTE LANCÉE"

Très en jambes ces dernières semaines, le jeune Florian Thauvin, 20 ans, devrait avoir la charge d'animer le jeu marseillais.

Auteur de son premier but en Ligue des champions face à Naples début novembre, il a été l'artisan du large succès français 6-0 sur l'Arménie lors des éliminatoires de l'Euro Espoirs, avec trois buts et deux passes décisives.

Il a également inscrit l'un des trois buts de la victoire de Marseille à Ajaccio vendredi, le deuxième succès consécutif pour l'OM en Ligue 1 après celui décroché à domicile devant Sochaux.

"C'est un groupe qui reprend confiance même si on garde tous à l'esprit nos sept matches sans victoire. On veut rester sur cette lancée même si on sait que la Ligue des champions, c'est terminé pour nous", dit Florian Thauvin.

Du côté d'Arsenal, on compte aussi les blessés. Abou Diaby est absent depuis le mois de mars (genou). Et Lukas Podolski (ischio-jambiers), Alex Oxlade-Chamberlain (genou) et Mathieu Flamini (adducteurs) ont récemment rejoint l'infirmerie.

Absent des terrains depuis son opération de l'abdomen, le 25 septembre, Theo Walcott a en revanche repris la compétition samedi lors de la victoire d'Arsenal sur Southampton (2-0).

Une victoire devant l'OM permettrait aux Londoniens de faire un grand pas vers la qualification avant un déplacement à Naples pour le dernier match du groupe.

"Tout le monde pense que ça va être un match facile parce qu'il n'y a rien en jeu pour Marseille. Mais ils ne vont pas nous rendre les choses faciles. C'est un match vital que nous devons gagner pour nous éviter un match très compliqué à Naples", prévient le milieu de terrain Santiago Cazorla sur le site internet d'Arsenal.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant