Ligue des champions: l'OM perd gros contre Naples

le
0
L'OM PERD 2-1 CONTRE NAPLES AU VÉLODROME
L'OM PERD 2-1 CONTRE NAPLES AU VÉLODROME

MARSEILLE (Reuters) - L'Olympique de Marseille a eu mardi soir face à Naples un nouvel aperçu du fossé qui le sépare cette saison des exigences de la Ligue des champions et l'a payé au prix d'une défaite 2-1 qui réduit encore ses chances de qualification.

Battus pour la troisième fois en trois matches, les Marseillais sont toujours derniers du groupe F avec aucun point, soit six de moins que le Napoli, Arsenal et le Borussia Dortmund.

Une qualification pour les huitièmes de finale, de plus en plus improbable, passerait par une série d'exploits contre ses trois adversaires, à commencer par Naples sur ses terres dans deux semaines.

Commentaire laconique sur Canal + d'André Ayew, l'auteur de la réduction du score en fin de match: "On est déçu encore une fois. On n'a rien à dire."

"On va montrer du caractère, on va montrer de l'orgueil, on ne va pas baisser la tête", a-t-il ajouté, sans se faire beaucoup d'illusions sur les chances du club d'aller plus loin en Ligue des champions.

"Ce qui est important maintenant, c'est le championnat", a-t-il ajouté en insistant sur l'imminence du "choc" samedi au Vélodrome contre Reims.

En Europe, les joueurs d'Elie Baup ont manqué pendant trois matches de ce mordant et de cette fraîcheur qui auraient pu compenser leur manque relatif de qualités. En particulier contre Naples.

RÉVEIL TARDIF

Le quatuor offensif André Ayew - Mathieu Valbuena - Dimitri Payet - André-Pierre Gignac aligné au coup d'envoi n'a eu quasiment aucune occasion de but, si ce n'est une tentative solitaire de Gignac parti du côté droit à la 52e minute.

Autre balle de but: une tête du défenseur Souleymane Diawara sur un corner tiré par Dimitri Payet en première période. Le gardien du Napoli, Pepe Reina, a capté la balle sans problème pour l'une de ses très rares interventions.

A leur décharge, les attaquants marseillais ont été relativement peu approvisionnés. Car le milieu de terrain de l'OM a souvent perdu le ballon avant qu'il n'arrive dans les pieds des buteurs attitrés.

Le Napoli n'a pas eu beaucoup plus de balles de but, mais les hommes de Rafael Benitez ont su faire la différence quand l'occasion s'est présentée.

Gonzalo Higuain a raté un duel avec le gardien Steve Mandada avant d'adresser une ouverture, depuis le milieu de terrain, à son ancien coéquipier au Real Madrid José Callejón, qui a ensuite éliminé Rod Fanni et ouvert le score (42e).

Au retour des vestiaires, les Napolitains ont continué à dominer, en partie grâce au bagage technique d'un Dries Mertens ou d'un Marek Hamsik. Et le Colombien Duván Zapata a doublé la mise d'une frappe de 20 mètres à la 67e minute.

En fin de match, les Marseillais ont fini par réveiller le Vélodrome après la réduction du score signée André Ayew sur une passe de son frère Jordan (86e), mais les dés étaient déjà jetés.

Le bilan commence à être lourd pour l'OM, qui en est à quatre défaites d'affilée toutes compétitions confondues.

Jean-François Rosnoblet, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant