Ligue des champions: l'entraîneur du Barça déplore les absences

le
0
TITO VILANOVA REGRETTE LES ABSENTS DU BARÇA
TITO VILANOVA REGRETTE LES ABSENTS DU BARÇA

BARCELONE, Espagne (Reuters) - La brutale élimination du Barça en demi-finale de la Ligue des champions, humilié 3-0 à domicile mercredi soir par le Bayern après avoir déjà sombré la semaine dernière en Bavière (4-0), ne provoquera pas un remaniement massif de l'effectif, a réagi l'entraîneur Tito Vilanova.

Le successeur de Pep Guardiola sur le banc du club catalan a également regretté que son équipe ait été décimée par les blessures. Il a estimé que si son effectif avait été totalement opérationnel, à commencer par Lionel Messi qui n'a pas joué mercredi soir, l'issue de la double confrontation face au Bayern en eût été différente.

Blessé en quart de finale aller face au PSG, Messi, quadruple ballon d'or, n'a pu rentrer en jeu, et a assisté au naufrage des siens depuis le banc de touche. Le milieu de terrain défensif Sergio Busquets et Carles Puyol et Javier Mascherano, qui évoluent en défense centrale, étaient également absents.

"Je ne pense pas que nous ayons besoin de changer de joueurs. Ce qu'il nous faut, c'est récupérer nos joueurs blessés parce que ce sont des compétiteurs de premier ordre", a dit Tito Vilanova lors de la conférence de presse d'après-match.

"Le Bayern Munich s'est présenté ici avec tous ses joueurs; nous, il nous manquait des joueurs clefs. Je pense toujours que notre équipe est très bonne. Je suis convaincu que si nous avions été à 100%, nous aurions rivalisé différemment", a-t-il ajouté.

MESSI AVAIT UNE "ÉTRANGE SENSATION"

Evoquant l'absence de Messi, inattendue étant donné que le staff médical avait donné son feu vert, Vilanova a expliqué que le buteur argentin avait ressenti une "étrange sensation" en fin de match contre Bilbao, ce week-end en Liga, où il est entré à l'heure de jeu et a marqué un but.

"J'ai parlé avec Leo hier (ndlr, mardi) et il s'est entraîné, mais il ne se sentait pas bien du tout. Nous avons patienté jusqu'à la séance d'entraînement d'aujourd'hui. J'ai aussi parlé avec les médecins. Nous avons alors décidé qu'il courait un risque d'aggraver sa blessure et qu'il n'était pas en état d'aider l'équipe", a-t-il dit.

Le trio d'attaque aligné mercredi soir sur la pelouse du Camp Nou - Les Espagnols Cesc Fabregas, David Villa et Pedro - n'a peu eu de réussite contre l'excellente défense du Bayern. Au point que la question d'un renfort se pose de manière évidente.

En défense, Puyol, blessé, est âgé de 35 ans, Mascherano, milieu de terrain, a dû mal à convaincre et le jeune Marc Bartra semble un peu vert.

"Je pense que nous devons prendre des décisions à un niveau individuel et progresser, tous", a admis le défenseur central Gerard Piqué, auteur d'un spectaculaire but contre son camp. "Nous améliorer et prendre conscience qu'un autre club nous est supérieur: c'est aussi simple que cela. Nous allons essayer et travailler pour la saison prochaine afin de rivaliser avec les meilleurs, c'est-à-dire eux (le Bayern) pour le moment."

Iain Rogers; Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant