Ligue des champions: l'Atlético et Chelsea dos à dos

le
0
L?ATLÉTICO ET CHELSEA SE SÉPARENT SUR UN NUL 0-0
L?ATLÉTICO ET CHELSEA SE SÉPARENT SUR UN NUL 0-0

PARIS (Reuters) - L'Atlético Madrid et Chelsea ont préservé le suspense mardi soir en se séparant sur un score nul et vierge à l'issue de la première demi-finale aller de la Ligue des champions au stade Vicente Calderon de Madrid.

Les Londoniens ont perdu leur gardien de but Petr Cech sur blessure après un quart d'heure de jeu. L'ancien Rennais, mal retombé sur le premier corner adverse, a été touché à un coude et a dû céder sa place à l'ancien international australien Mark Schwarzer, 41 ans.

Dès l'entame de la rencontre, les Espagnols prenaient le jeu à leur compte mais butaient sur une formation anglaise dans un dispositif très défensif, privée d'Eden Hazard et de Samuel Eto'o, blessés, et d'Oscar laissé sur le banc de touche par José Mourinho.

L'Atlético qui occupait très largement le terrain adverse se voyait mis en danger pour la première fois, juste avant la demi-heure de jeu, par un contre de Ramires conclu par une frappe trop croisée de Willian (28e).

UNE FIN HACHÉE ET ÉLECTRIQUE

Le vainqueur de la Ligue des champions 2012 poursuivait son verrouillage mais s'exposait à plusieurs tentatives du leader de la Liga. La frappe de Mario Suarez rasait d'abord le montant gauche londonien (35e) et Cesar Azpilicueta s'interposait sur une volée de Diego Costa (41e).

Chelsea rentrait aux vestiaires rassuré sur ses capacités de résistance après sa défaite 2-1 le week-end dernier en championnat d'Angleterre contre la lanterne rouge Sunderland, alors que l'Atlético pouvait regretter son imprécision devant le but adverse.

Trois minutes après la reprise, les Blues cadraient leur première frappe de la rencontre grâce à Frank Lampard aux 25 mètres mais le gardien madrilène Thibaut Courtois - prêté par l'adversaire du soir - captait le ballon sans difficulté.

Les Espagnols poursuivaient leur pressing mais ne parvenaient toujours pas à trouver le cadre malgré plusieurs tentatives de Diego (55e, 60e). Chelsea répliquait par Fernando Torres (59e), de retour à Calderon après avoir porté le maillot madrilène entre 2001 et 2007.

Peu à peu, les Anglais, tombeurs du Paris Saint-Germain au tour précédent, serraient davantage leur maillage défensif mais les Colchoneros portaient encore le danger par Gabi (76e) ou encore Arda Turan (78e).

La fin du match, hachée et électrique, ne permettait à aucune des deux équipes de faire la différence et Chelsea, peu entreprenant mais intraitable défensivement, réussissait sa mission: préserver sa cage inviolée avant le match retour mercredi prochain à Stamford Bridge.

(Dimitri Rahmelow, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant