Ligue des champions: Klopp inébranlable même dans la défaite

le
0
L'INÉBRANLABLE ENTRAÎNEUR DE DORTMUND
L'INÉBRANLABLE ENTRAÎNEUR DE DORTMUND

par Mark Meadows

LONDRES (Reuters) - Jürgen Klopp, l'entraîneur du Borussia Dortmund, a un caractère tellement élastique qu'il faut plus qu'une finale de Ligue des champions perdue pour le faire déprimer.

Une chose lui est néanmoins restée en travers de la gorge au-delà de la défaite 2-1 samedi face au Bayern: le fait que le défenseur du Bayern Dante n'ait pas reçu de deuxième carton jaune en deuxième période.

Le défenseur brésilien, passé par Lille, a en effet commis une faute grossière sur Marco Reus peu après l'heure de jeu qui a coûté à son équipe un penalty et l'égalisation de Dortmund dans la foulée.

A ce moment-là de la partie, Dante avait déjà reçu un premier avertissement et son exclusion aurait pu modifier l'issue de la rencontre.

"Je l'ai vu de mes yeux, dans le jeu, et j'étais certain que cela méritait un deuxième carton jaune. Quand j'ai revu les images à la télévision plus tard, j'ai aussi pensé que l'arbitre aurait dû le donner", a expliqué Klopp en conférence de presse.

Une fois ce constat évacué, l'entraîneur allemand a immédiatement relativisé ce fait de jeu pour se tourner vers l'avenir.

"Dans l'histoire du football, il y a eu des décisions arbitrales bien pires que celle-là. A onze contre dix, est-ce qu'on aurait gagné ? Je n'en sais rien", a-t-il souligné dans un premier temps.

"Nous reviendrons, peut-être pas à Wembley mais nous essayerons de nous qualifier pour une autre finale", a-t-il poursuivi avec un trait d'humour.

"L'équipe a joué un grand match. Mes joueurs ont tout donné, ils méritaient vraiment d'égaliser. Je sens la fierté monter en moi et la tristesse s'en aller."

Klopp n'a pas caché samedi qu'il s'attendait à ce que dans les semaines qui arrivent, les plus grands clubs d'Europe essayent de lui arracher ses pépites à l'image de Mario Götze, qui s'est déjà engagé pour la saison prochaine avec le Bayern.

Malgré ce contexte délicat, Klopp préfère rester serein.

"Maintenant, on va pouvoir partir en vacances et acheter de nouveaux joueurs puisque certains clubs veulent les nôtres", a-t-il commencé par dire avec le sourire.

"Nous aurons une équipe décente. Je ne me fais pas de soucis pour ça", a-t-il conclu.

Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant