Ligue des champions: Jürgen Klopp "y a toujours cru"

le
0
DORTMUND OBTIENT IN EXTREMIS SON TICKET POUR LES 8E DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
DORTMUND OBTIENT IN EXTREMIS SON TICKET POUR LES 8E DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

MARSEILLE (Reuters) - Le Borussia Dortmund a arraché mercredi soir sa place en huitièmes de finale de la Ligue des champions à la faveur d'un but inscrit à la 87e minute face à Marseille, mais son entraîneur Jürgen Klopp n'a, dit-il, jamais perdu espoir.

Longtemps tenus en échec sur la pelouse du Vélodrome, les Allemands ont trouvé la lumière grâce à Kevin Grosskreutz (2-1) et gagné au passage la première place de la poule F, juste devant Arsenal.

La victoire de Naples sur les Gunners (2-0) dans l'autre rencontre ne laissait pas le choix aux Allemands, finalistes de la dernière édition: ils devaient gagner.

"C'était la délivrance. J'y ai toujours cru. C'était difficile de conserver son calme dans ces conditions surtout qu'on savait que Naples menait contre Arsenal", a affirmé Jürgen Klopp en conférence de presse.

"On a réussi à marquer et à retourner la situation même s'il nous a fallu beaucoup d'occasions et une glissade pour inscrire ce but au bout du suspense", a-t-il dit, évoquant le geste peu académique de Kevin Grosskreutz.

Rien ne fut évident pour les joueurs de la Ruhr qui ont ouvert le score par Robert Lewandowski (4e) avant d'encaisser un but de Souleymane Diawara (14e) et de gâcher de nombreuses balles de but.

"VRAIMENT RAGEANT"

"Les matches se jouent sur peu de choses, sur une dernière passe ou un dernier geste. Ce qui est très bien, c'est de n'avoir pas abandonné et d'avoir mis au final ce ballon au fond", a analysé Jürgen Klopp.

"Je n'aurais pas pensé que Marseille jouerait aussi défensif, mais on a fait le bon boulot offensivement pour s'imposer".

Grisé par l'euphorie de la qualification, Jürgen Klopp n'a pas voulu songer au sort que lui réservera le tirage des huitièmes de finale.

"Je ne me suis pas préparé à cette première place. On verra bien qui on tirera au prochain tour. Le plus important pour l'instant est de savourer ce succès", ajoute l'entraîneur allemand.

L'humeur n'était pas la même du côté de l'OM, qui a fini la phase de groupes avec un bilan de six défaites en six rencontres.

"Ce qui prédomine, c'est la déception. Je suis très déçu de sortir sans avoir pris un point, c'est vraiment rageant", a déploré l'entraîneur de l'OM par interim, José Anigo.

"On sort de la poule sans avoir fait le boulot même si l'état d'esprit y était dans ce match. Je suis satisfait de ce que j'ai vu, avec des valeurs de combat et des joueurs qui ont répondu présent", a ajouté le remplaçant d'Elie Baup, limogé la semaine dernière.

Jean-François Rosnoblet, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant