Ligue des champions: hécatombe chez les poids lourds

le
0
SOIRÉE DIFFICILE POUR LES GROSSES CYLINDRÉES EN LIGUE DES CHAMPIONS
SOIRÉE DIFFICILE POUR LES GROSSES CYLINDRÉES EN LIGUE DES CHAMPIONS

par Mark Meadows

LONDRES (Reuters) - Le Real Madrid, Manchester City, Arsenal et le Milan AC ont deux points communs : ce sont tous des poids lourds et ils ont tous fini dans les cordes mercredi soir à l'occasion de la troisième journée de la Ligue des champions.

Les clubs allemands ont su jouer des coudes et après le Bayern Munich, vainqueur sans trembler mardi à Lille, Dortmund et Schalke 04 ont accroché deux beaux gabarits à leur tableau de chasse.

Les clubs rivaux de la Ruhr ont respectivement fait chuter le Real Madrid et Arsenal. Les Madrilènes, neuf fois champions d'Europe, n'aiment décidément pas l'Allemagne. L'année dernière, ils avaient buté en demi-finale sur le Bayern.

Dans l'ambiance unique du Westfalenstadion, ils ont perdu 2-1 mercredi, sans qu'il n'y ait quoi que ce soit à redire. A l'Emirates, Arsenal a vacillé devant Schalke, vainqueur (2-0) grâce à ses Néerlandais Klaas-Jan Huntelaar et Ibrahim Afellay.

Le Milan AC, en grande difficulté en championnat après avoir cédé Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et Antonio Cassano cet été sur fond d'austérité, a aussi été mis KO, à Malaga (1-0), un club qui traverse plus aisément une même passe financière délicate et domine le groupe C.

Dans ce même groupe, le Zenit Saint-Pétersbourg s'est relancé en battant Anderlecht 1-0 sur un penalty contesté.

Manchester City n'a pas le même statut de grand d'Europe puisqu'il dispute seulement sa deuxième Ligue des champions. Mais il est champion d'Angleterre en titre et ne parvient pas à l'assumer.

Un an après avoir échoué en phase de groupes, il s'expose à la même punition après avoir perdu 3-1 sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam. Les Citizens sont derniers du groupe le plus relevé de la compétition avec un maigre point.

"Je pense qu'ils ont mieux joué que nous, ils ont joué un meilleur football, probablement par ma faute parce que j'ai sans doute mal préparé l'équipe", a dit l'entraîneur Roberto Mancini, sous le feu des critiques pour ses changements incessants dans le secteur défensif.

LE REAL TOMBE SANS DISCUSSION

Dernier aussi de son groupe, Montpellier a subi sa deuxième défaite en deux matches à domicile dans le groupe B. Son vainqueur s'appelle l'Olympiakos et a porté l'ultime uppercut dans le temps additionnel.

Ce groupe est donc dominé par Schalke 04, qui doit attendre avec gourmandise le 6 novembre et la venue d'Arsenal. Les champions de France en titre iront en Grèce pour garder espoir.

Le Paris Saint-Germain se déplaçait à Zagreb et a eu la vie plus facile face à un hôte si peu hostile. Zlatan Ibrahimovic a beaucoup gâché, mais il a marqué un but et Jérémy Ménez a doublé la mise pour un succès 2-0.

Le PSG est deuxième du groupe A derrière Porto, vainqueur du Dynamo Kiev 3-2 et auteur d'un début de compétition parfait avec trois victoires en autant de rencontres.

A Dortmund, le Real Madrid a été surclassé comme avant lui Manchester City. Mais là où les Anglais avaient arraché le nul, la Maison blanche s'est écroulée et les Allemands sont en tête du groupe D.

Le buteur polonais Robert Lewandowski a logiquement donné l'avantage au Borussia à la 36e minute en profitant d'une passe mal assurée de Pepe. Mais deux minutes plus tard, Cristiano Ronaldo répliquait d'un superbe lob.

Dortmund a finalement repris les devants grâce à Marcel Schmelzer qui a expédié dans le but un ballon mal renvoyé par Iker Casillas (64e). Ce dégagement raté ternit la prestation remarquable du gardien espagnol qui a longtemps maintenu les siens dans la partie.

Les hommes de Jürgen Klopp, qui n'étaient pas sortis de leur groupe l'année dernière, dominent avec sept points contre six au Real et quatre à l'Ajax. Manchester City devra impérativement battre les Néerlandais pour espérer revenir.

Samir Nasri avait pourtant lancé idéalement la soirée des champions d'Angleterre en marquant dès la 22e minute à l'issue d'un beau mouvement collectif. Mais le match leur a échappé juste avant la mi-temps, quand Siem De Jong a égalisé.

Niklas Moisander, trop seul au coeur de la défense, a facilement donné l'avantage de la tête à l'Ajax et Christian Eriksen, d'une frappe déviée, a enterré City.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant