Ligue des Champions féminine : Lyon remporte son troisième trophée

le , mis à jour le
0

Les Lyonnaises sont à nouveau les reines d'Europe. Vainqueur de la Ligue des Champions féminine en 2011 et 2012, l'OL a récupéré son bien ce jeudi à Reggio Emilia (Italie) en s'imposant devant Wolfsburg à l'issue de la séance des tirs au but (4-3 après 1-1 dans le temps réglementaire). Le club rodhanien a pris au passage sa revanche sur son homologue allemand, qui l'avait battu (1-0) en finale en 2013 à Stamford Bridge. Déjà sacré champion de France pour la 10e année consécutive et vainqueur de la Coupe de France, Lyon réalise le triple comme en 2012.

Les filles de Gérard Prêcheur se sont tout de même fait un grosse frayeur. Alors qu'elles menaient rapidement grâce à leur prodige norvégien Hegerberg (12e), les Lyonnaises se sont fait rejoindre sur le fil après une succession d'erreurs individuelles (88e). Il a donc fallu les penaltys pour départager les deux équipes. Ironie du sort, c'est une ancienne de Lyon aujourd'hui à Wolfsburg, Elise Bussaglia, qui a manqué la tentative décisive, arrêtée par Bouhaddi. La gardienne des Bleues avait déjà stoppé la tentative de Fischer.

La Japonaise Kumagai a alors assuré le succès rhodanien. Pour leur dernière avec Lyon, Henry, qui va s'envoler pour Portland (Etats-Unis), Necib, qui pourrait arrêter sa carrière après les Jeux, et Schelin peuvent donc partir avec le sentiment du devoir accompli. 

 

La fiche technique

Wolfsburg (All.) - Lyon: 3-4 aux t.a.b. (0-1, 1-1).

15 117 spectateurs.

Arbitre: Mme Kulcsar (Hon.).

Buts. Wolfsburg: Popp (88e) ; Lyon: Hergeberg (12e).

Avertissements. Lyon: Necib (22e), Kumagai (44e), Abily (101e).

Wolfsburg: Schult - Dickenmann, Fischer (cap.), Peter, Kerschowski - Bussaglia - Blässe (Bunte, 113e), Bernauer (Wullaert, 73e), Goessling, Popp - Jakabfi (Bachmann, 59e). Entr.: Kellermann.

Lyon: Bouhaddi - Henry, Renard (cap.), M'Bock Bathy - Bremer (Thomis, 85e), Abily, Kumagai, Necib, Majri - Le Sommer (Schelin, 79e), Hegerberg Entr.: ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant