Ligue des champions : face à Arsenal, Monaco doit défendre son avance

le
0
Ligue des champions : face à Arsenal, Monaco doit défendre son avance
Ligue des champions : face à Arsenal, Monaco doit défendre son avance

Place au dilemme continental... Car, après avoir outrageusement dominé Arsenal en s'imposant à Londres sur le score de 3-1 lors du match aller, les Monégasques pourraient -- tout naturellement -- souffrir du phénomène de décompression. Le défenseur Ricardo Carvalho prévient : « En France, tout le monde pense que Monaco est déjà qualifié. Mais le foot, ce n'est pas comme ça que ça marche ! On sait ce qu'on doit faire pour passer. »

Avec 87 matchs au compteur en Ligue des champions, celui qui a remporté l'épreuve avec le FC Porto (victoire en finale contre... l'AS Monaco en 2004) sait de quoi il parle. Alors, quand le jeune Anthony Martial développe le propos, c'est pour aller dans le sens du glorieux aîné : « Dans ce genre de match, tout peut aller vite, souffle celui qui a inscrit son premier doublé en L 1 vendredi contre Bastia (3-0). On doit l'aborder avec sérieux et concentration. Car l'objectif, c'est la qualification. »

VIDEO. Football: Monaco entre rêve et pragmatisme avant Arsenal

Du reste, comment pourrait-il en être autrement ? « J'espère qu'on va faire quelque chose de grand », glisse Aymen Abdennour, avant d'enchaîner sur le danger de gérer plutôt que de jouer : « A nous de faire très attention, d'être appliqués et solidaires. Il faut bien défendre et, surtout, se montrer intelligents. » Des qualités de rigueur défensive qui semblent inscrites dans le patrimoine génétique du vice-champion de France. « Oui, on sait bien défendre, insiste Abdennour. On est prêts pour ça. » Son compère portugais de la charnière centrale lui répond : « Contre Arsenal, on aura un peu de pression parce qu'on sait qu'on a réalisé un grand match à Londres, assume Carvalho. On doit faire la même chose à Louis-II. Nous avons l'avantage et, ça, c'est bon pour nous. Mais on doit aussi penser à jouer pour marquer. »

Alors que le match se jouera à guichets fermés -- le leadeur de U2, Bono, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant