Ligue des champions : et à la fin, c'est le PSG qui gagne !

le , mis à jour le
0
Paris Saint-Germain's Brazilian midfielder Lucas (L) celebrates after a goal with his teammate Paris Saint-Germain's French midfielder Benjamin Stambouli (C) during the UEFA Champions League Group A football match between Paris-Saint-Germain and Shakhtar Donetsk on December 8, 2015 at the Parc des Princes stadium in Paris. AFP PHOTO / FRANCK FIFE / AFP / FRANCK FIFE
Paris Saint-Germain's Brazilian midfielder Lucas (L) celebrates after a goal with his teammate Paris Saint-Germain's French midfielder Benjamin Stambouli (C) during the UEFA Champions League Group A football match between Paris-Saint-Germain and Shakhtar Donetsk on December 8, 2015 at the Parc des Princes stadium in Paris. AFP PHOTO / FRANCK FIFE / AFP / FRANCK FIFE

Dans un match sans enjeu, à six jours d'un choc face à Lyon, Laurent Blanc a décidé de faire tourner son effectif. Une occasion rêvée pour les remplaçants de s'illustrer dans l'ambiance d'un match européen de prestige. Certains ont brillé (Kurzawa), d'autres ont paru en-dessous (Stambouli) et quelqu'uns ont alterné le bon et le moins bon (Lucas, buteur et Rabiot). Au coup de sifflet final, le PSG s'impose face à une équipe de Donetsk accorcheuse (2-0) et démontre à nouveau sa capacité à ne manquer aucun rendez-vous. Et ce, malgré une difficulté à faire la différence (premier but à la 57e). Pour les grandes équipes, le diable se cache toujours dans les détails, comme l'a illustré cette rencontre.

Krzawa étincelant

En première mi-temps, les occasions n'ont pas tardé à se multiplier sur la pelouse du Parc des princes. Lucas a tenté sa chance une première fois (4e) avant que le centre d'Ismaily ne soit manqué de peu par Eduardo. Après la frayeur, place au show Zlatan : suite à une erreur de relance de Kanibolotskyi, le portier ukrainien, le Suédois tente un lob osé qui passe juste au-dessus des cages (9e). La domination parisienne perdure ? notamment grâce à un Kurzawa étincelant - mais sans que les hommes de Laurent Blanc ne soient récompensés. Forcément, le rythme de la rencontre s'en ressent et le Chakhtior en profite, à l'image d'un nouveau centre d'Ismaily (28e). Les indécisions de Lucas,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant