Ligue des champions: Dortmund se qualifie au bout du suspense

le
0
DORTMUND REJOINT LE DERNIER CARRÉ DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
DORTMUND REJOINT LE DERNIER CARRÉ DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

par Karolos Grohmann

DORTMUND, Allemagne (Reuters) - Le Borussia Dortmund s'est qualifié mardi soir pour les demi-finales de la Ligue des champions en battant Malaga 3-2 à domicile, après avoir été mené jusque dans le temps additionnel de la deuxième période.

Malaga, qui découvrait cette année la grande Europe, tenait sa qualification jusqu'à un double coup de théâtre dans les dernières minutes, deux buts signés Marco Reus (90e+1) et Felipe Santana (90e+3).

A ces deux réalisations s'ajoute celle de Robert Lewandowski à la 40e minute, qui a permis aux champions d'Allemagne de croire en leurs chances alors que tout semblait perdu.

Car les Espagnols avaient assommé par deux fois les 66.000 spectateurs de Dortmund, grâce à Joaquin (25e) puis Eliseu (82e). Un avantage qui aurait pu suffire aux Espagnols après le match nul 0-0 à l'aller.

"Je n'ai jamais vécu quelque chose comme cela. Nous étions déjà morts", a réagi devant les journalistes Hans-Joachim Watzke, patron du Borussia Dortmund.

Le défenseur Never Subotic lui a fait écho: "Je n'arrive pas à y croire."

"C'est le moment le plus fou de toute ma carrière de footballeur", a-t-il poursuivi. "Jusqu'à présent, notre parcours a ressemblé à un film hollywoodien. Avec un peu de chance, on aura un dénouement hollywoodien."

Et l'entraîneur Jürgen Klopp s'est montré tout aussi incrédule. "Je suis incapable d'expliquer ce qui m'est arrivé (après le but)", a-t-il dit. "Je crois qu'il faut que je vois un médecin. C'est comme si nous avions remporté le trophée."

"À QUATRE MINUTES D'UNE DEMI-FINALE"

Malaga n'avait pas préparé le match dans les meilleures conditions: les Andalous avaient perdu le week-end dernier en Liga contre la Real Sociedad et avaient dû faire le voyage sans leur entraîneur, Manuel Pellegrini.

Le technicien chilien est finalement rentré mardi de son pays natal, où il avait fait un crochet à la suite du décès de son père.

Mais, compte tenu du résultat au match aller, les deux équipes avaient toutes leurs chances de se qualifier pour le dernier carré. Et les deux équipes ont tenté de se mettre en bonne posture en début de match.

A la 16e minute, Robert Lewandowski a piqué le ballon au-dessus du gardien de Malaga, Willy Caballero, mais aussi au-dessus de la transversale.

L'ouverture du score est finalement venue du côté de Malaga et plus précisément de Joaquin, qui a éliminé son vis-à-vis d'un crochet avant de décocher une frappe au ras du sol.

Le Borussia a ensuite égalisé en grande partie grâce à Marco Reus, qui a offert le but à Robert Lewandowski d'une talonnade parfaitement exécutée, et a semé plusieurs fois la panique dans le camp de Malaga.

Les Espagnols ont malgré tout marqué à la 82e minute après, notamment une belle frappe de demi-volée du Français Jérémy Toulalan quelques minutes auparavant.

A cet instant, Malaga était qualifié avec en prime la satisfaction de devenir la première équipe à battre le Borussia Dortmund cette saison en Ligue des champions. Mais la qualification est finalement passée sous le nez des Espagnols.

"Nous sommes très déçus, nous étions à quatre minutes d'une demi-finale et tout a filé entre nos doigts dans ces dernières minutes", a déploré l'attaquant de Malaga Roque Santa Cruz à la télévision espagnole.

Le Borussia, sacré champion d'Europe en 1997, n'avait plus atteint les demi-finales depuis l'édition 1997-1998. Le tirage au sort prévu vendredi dira quelle équipe Dortmund devra cette fois renverser pour espérer mettre les pieds en finale.

Simon Carraud pour le service français, édité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant