Ligue des champions: Deschamps juge la défaite dure mais logique

le
0
UNE DÉFAITE DURE MAIS LOGIQUE, SELON DIDIER DESCHAMPS
UNE DÉFAITE DURE MAIS LOGIQUE, SELON DIDIER DESCHAMPS

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Didier Deschamps a qualifié de "dure" mais "logique" la défaite concédée mercredi à domicile par l'Olympique de Marseille face au Bayern Munich en match aller des quarts de finale de la Ligue des champions.

Deux buts de Mario Gomez et d'Arjen Robben, un par mi-temps, ont assuré le succès allemand en terre française.

"C'est dur par rapport à la première période où on a fait des choses plutôt pas mal. Le but avant la mi-temps nous fait très mal", a déclaré Deschamps, visiblement marqué.

"Après, il y a une logique supériorité du Bayern qu'on a vu en seconde période. Il y a aussi l'efficacité d'un adversaire de valeur, on l'a appris à nos dépens", a-t-il ajouté.

La satisfaction était en revanche de mise côté Bayern après un succès qui ouvre les portes de la demi-finale au club allemand.

"Nous avons atteint notre objectif en gagnant à Marseille sans prendre de but", a déclaré l'entraîneur Jupp Heynckes.

"Le seul point noir c'est les cinq cartons jaunes récoltés, notamment celui de Bastian Schweinsteiger qui revient de blessure et qui aurait eu besoin de temps de jeu."

Le milieu de terrain du Bayern sera suspendu pour le match retour.

"Il y a un match retour à jouer et je ne veux pas parler de demi-finale avant de l'avoir joué. Je n'ai pas vraiment de doute sur la qualification mais j'ai du respect pour notre adversaire", a encore souligné Heynckes.

La défaite du club français a été précipitée par une faute de main d'Elinton Andrade, le troisième gardien de l'OM. "Je n'ai rien à lui reprocher", a simplement souligné Deschamps.

En concédant une sévère défaite sur sa pelouse, l'OM a quasiment perdu toutes chances de se qualifier pour le tour suivant de l'épreuve.

"On a encore une chance infime, on n'est bien évidemment pas dans la meilleure des situations face au Bayern qui est très performant lorsqu'il joue à domicile", a dit Deschamps.

Le club marseillais reste sur une série de neuf matches sans victoire, dont huit défaites, toutes compétitions confondues.

"Il n'y a pas à sombrer dans un fatalisme exacerbé. Il reste des choses à jouer et des matches à gagner", a soutenu Deschamps.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant