Ligue des champions: des Parisiens juste soulagés

le
0
DES PARISIENS PEU EUPHORIQUES APRÈS LEUR QUALIFICATION EN LIGUE DES CHAMPIONS
DES PARISIENS PEU EUPHORIQUES APRÈS LEUR QUALIFICATION EN LIGUE DES CHAMPIONS

PARIS (Reuters) - Les joueurs du Paris Saint-Germain n'ont pas versé dans l'euphorie mercredi soir après leur qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions, préférant parler de soulagement et de sentiment du devoir accompli.

Après avoir joué une partition presque parfaite il y a trois semaines en Espagne (2-1), les Parisiens ont été moins tranchants au Parc des Princes, où ils ont même failli perdre leur invincibilité de 22 matches en compétition européenne (1-1).

Conscients de leur prestation en demi-teinte, les hommes de Carlo Ancelotti n'ont donc pas fanfaronné à l'heure d'analyser leur performance du soir, qui permet toutefois au club de la capitale de se hisser en quart de la C1 pour la première fois depuis 1995.

"C'était un match de Ligue des champions super dur, accroché mais on s'est battu jusqu'au bout, on est allé la chercher cette qualification", a estimé à l'issue de la rencontre le milieu de terrain Clément Chantôme.

"On a pu voir ce soir le soulagement de tout un groupe", a renchéri le latéral droit Christophe Jallet.

"Même si Valence a très bien joué ce soir, on a su répondre présent. On s'est fait quelques petites frayeurs mais on a égalisé, on a tenu le choc et au final, on a assuré", a ajouté l'international français.

Prié de dire si le PSG était plus "taillé" pour l'Europe que pour la Ligue 1, comme l'avait affirmé le week-end dernier le directeur sportif du PSG sur un ton légèrement condescendant, Jallet a éteint toute polémique en expliquant que cette saison, le PSG jouerait toutes les compétitions à fond.

"On est bâti pour tous les contextes et j'espère qu'on le prouvera, à juste titre, en fin de saison", a-t-il déclaré.

Invité lui aussi à réagir sur ce sujet, Chantôme n'a pas tenu un discours différent.

"On est sur trois tableaux, aujourd'hui on montre qu'on est là et on va essayer de le montrer jusqu'au bout", a-t-il promis.

Pour le milieu de terrain formé au PSG, même si son club n'a pas forcément brillé mercredi soir, il a au moins emmagasiné de l'expérience et d'autres choses positives.

"Valence était venu ici pour gagner, on a souffert mais des matches comme ceux-là, ça forge le mental d'une équipe", a-t-il ainsi souligné.

Olivier Guillemain, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant