Ligue des champions: Chelsea veut faire mentir les pronostics

le
0
Ligue des champions: Chelsea veut faire mentir les pronostics
Ligue des champions: Chelsea veut faire mentir les pronostics

LONDRES (Reuters) - Les vieux grognards de Chelsea, revivifiés avec l'arrivée du printemps et d'un nouvel entraîneur, entendent faire mentir les pronostics mercredi face à Barcelone, tenant du titre, en demi-finale aller de la Ligue des champions.

Depuis le remplacement du Portugais Andre Villas-Boas par son adjoint, l'Italien Roberto Di Matteo, début mars, les Blues ont renoué avec le succès et atteint pour la sixième fois le dernier carré de la compétition après un exploit en huitième de finale contre Naples.

L'avant-centre ivoirien Didier Drogba, le milieu de terrain Frank Lampard et le défenseur central John Terry ont tous largement dépassé la trentaine, mais leur enthousiasme reste intact pour la coupe "aux grandes oreilles" qu'ils n'ont jamais gagnée.

Les deux équipes se sont rencontrées à quatre reprises lors des phases d'élimination directe en Ligue des champions, et Barcelone est passé trois fois, avec notamment un but mémorable d'Andres Iniesta à Stamford Bridge dans les arrêts de jeu il y a trois ans, alors que tout Chelsea se voyait déjà en finale.

On se souvient de la rage manifestée ce soir-là par Drogba, qui a préparé de façon idéale la confrontation de mercredi en inscrivant un but magnifique lors de la large victoire (5- 1) de son équipe en demi-finale de la Cup contre Tottenham dimanche.

Toute la vieille garde londonienne s'est d'ailleurs mise en évidence dimanche. Outre Drogba (34 ans depuis un mois), Lampard (34 ans en juin) a inscrit une merveille de coup franc et John Terry (31 ans) a multiplié les interventions de classe derrière.

Les trois anciens ont joué un rôle essentiel dans le renouveau du club londonien. Lampard insiste de son côté sur l'apport de leur nouvel entraîneur, qui a su redonner une âme à un groupe divisé et dans le doute.

TORRES BÊTE NOIRE DE BARCELONE

"Robbie a été parfait. Il a pris en main une équipe qui semblait condamnée à quitter la Ligue des champions et qui peinait en championnat", rappelle-t-il.

"Il aime le club, il a ramené la confiance dans le vestiaire, il a dialogué avec tous les joueurs et vous pouvez constater ce qu'a été leur réaction", souligne Lampard.

Si Di Matteo décide de se passer d'entrée de Drogba, il pourra compter sur un Fernando Torres en regain de forme qui fut à ses débuts avec l'Atletico Madrid la bête noire de Barcelone, inscrivant six buts aux Catalans en cinq saisons.

La tâche des Londoniens semble cependant immense.

En face, ils auront affaire à l'équipe qui domine le football européen depuis plusieurs années et pourrait réussir l'exploit de remporter deux fois de suite le trophée européen le plus convoité par les clubs.

Barcelone a gagné 14 de ses 15 derniers matches, ne concédant qu'un nul (0-0) en Ligue des champions sur le terrain du Milan AC en match aller des quarts de finale.

Durant cette période, Lionel Messi a marqué 26 fois en 14 rencontres, établissant au passage un record de buts en Ligue des champions en une saison avec 14 buts.

Jamais le prodige argentin n'a domine son sujet autant qu'aujourd'hui. Avec 63 buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, il n'est plus qu'à quatre buts du record établi par le bombardier allemand Gerd Müller en 1972-1973.

Si Chelsea parvient à faire ce que peu d'équipes ont pu réaliser, c'est-à-dire étouffer Messi, les chances de qualification du club anglais sont réelles.

"Messi est décisif. Quand on a dans ses rangs le meilleur joueur au monde, on a tendance à devenir un peu dépendant de lui car il a toujours faim de buts et peut faire basculer un match", note le milieu de terrain du Barça Javier Mascherano.

Martin Herman, Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant