Ligue des champions: Chelsea va mieux, Arsenal, Barça confirment

le
0

par Justin Palmer

LONDRES (Reuters) - La deuxième journée de la Ligue des champions n'a pour l'instant donné lieu à aucune surprise puisque les grands d'Europe ont battu mardi soir les petits, y compris Chelsea qui avait manqué son entrée en matière il y a deux semaines.

Surpris chez eux par le FC Bâle mi-septembre, les joueurs de José Mourinho se sont rachetés en infligeant une leçon au Steaua Bucarest sur le score de 4-0 avec un doublé du milieu de terrain brésilien Ramires.

Les Londoniens, qui ont également marqué par Frank Lampard et bénéficié d'un but de Daniel Georgievski contre son camp, auraient pu finir sur une victoire plus large encore tant ils ont dominé d'un bout à l'autre.

Les voilà donc remis sur les rails avec trois points dans le groupe E, soit autant que Bâle, trois de moins que Schalke 04 qui s'est imposé en Suisse 1-0, et trois de plus que Bucarest.

De quoi regonfler l'optimisme de José Mourinho: "Je crois qu'on va le faire (se qualifier)", a-t-il lâché après match.

Autre club anglais, autre succès probant. A Londres, Arsenal a dominé Naples 2-0, en grande partie grâce à son milieu allemand Mesut Özil qui a sans doute dissipé les derniers doutes suscités par les 50 millions d'euros investis sur lui cet été.

Lors d'une première période de très haut niveau, l'ancien Madrilène a distillé d'excellentes passes, multiplié les courses et les feintes, inscrit un joli but (8e) et servi le Français Olivier Giroud sur le second (15e).

Les joueurs d'Arsène Wenger, qui avaient réussi leur voyage à Marseille il y a deux semaines (2-1), occupent seuls la première place du groupe F avec six points et trois longueurs d'avance sur le Napoli et Dortmund.

Dominé sur la pelouse du Borussia (3-0), l'OM ferme la marche avec un compteur bloqué à zéro point.

Le FC Barcelone de Neymar n'a pas donné la même impression de facilité que l'Arsenal de Mesut Özil mais les Catalans ont fait le travail en Ecosse face au Celtic Glasgow avec un succès 1-0.

Orphelins de Lionel Messi, blessé, les champions d'Espagne ont dominé mais ils n'ont que rarement testé les réflexes du gardien adverse et ont attendu un but de Cesc Fabregas à la 76e minute pour assurer leur - courte - victoire.

La défaite des Catalans au même endroit la saison dernière appartient désormais au passé.

Gerardo Martino et ses joueurs poursuivent donc leur marche en tête de leur poule avec six points, soit deux de plus que le Milan AC qui a péniblement arraché le match nul 1-1 sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam.

Bousculés et menés à la 90e minute, les Rossoneri ont égalisé après quatre minutes dans le temps additionnel grâce à un penalty converti par Mario Balotelli.

Dans le groupe G, l'Atletico Madrid, premier avec six points, est allé battre le FC Porto 2-1 et le Zenit Saint-Pétersbourg et l'Austria Vienne ont fait match nul 0-0.

Simon Carraud pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant