Ligue des champions: Chelsea presque éliminé, le Barça qualifié

le
0
CHELSEA EN DIFFICULTÉ
CHELSEA EN DIFFICULTÉ

par Martyn Herman

PARIS (Reuters) - En s'inclinant lourdement à Turin (3-0), Chelsea, le tenant du titre de la Ligue des champions, a presque dit adieu mardi soir à une qualification pour les huitièmes de finale.

A la différence des Blues, quatre équipes ont su tirer leur épingle du jeu en s'assurant une place au tour suivant, avant la dernière journée de la phase de groupes, qui aura lieu dans deux semaines.

Les heureux élus ne sont autres que le FC Barcelone, le FC Valence, le Bayern Munich et le Shakhtar Donetsk.

En revanche, le Spartak Moscou, le Sporting Braga, le BATE Borisov et Nordsjälland ont fait leurs adieux à la C1 tout comme Lille, déjà éliminé depuis la 4e journée.

Chelsea n'en est pas encore là mais presque.

Surclassés par une Juventus dans l'obligation de gagner pour rester dans la course aux huitièmes, les Blues n'ont jamais vraiment été en mesure de faire le jeu et se sont inclinés logiquement sur des buts signés Fabio Quagliarella (38e), Arturo Vidal (61e) et Sebastian Giovinco (90e+1).

Ce résultat, conjugué à la nette victoire du Shakhtar sur la pelouse du Nordsjälland (5-2), laisse les Blues à la troisième place du groupe E avec sept points, soit trois longueurs de retard sur les Ukrainiens et deux sur le champion d'Italie.

Cette situation arithmétique inconfortable signifie donc que si la Juventus gagne ou fait match nul dans quinze jours en Ukraine, Chelsea aura beau gagner contre les Danois, il disparaîtra de la circulation.

Le Barça, lui, n'a pas tremblé à l'heure d'aller chercher sous des températures glaciales à Moscou sa place parmi les seize meilleurs clubs d'Europe.

Vexés d'avoir été battus lors de la dernière journée de C1 par le Celtic Glasgow (2-1), les Catalans n'ont cette fois-ci pas tergiversé en inscrivant trois buts en première période, dont un doublé de Lionel Messi.

En marquant son 79e et son 80e but depuis janvier 2012, l'international argentin s'est ainsi un peu plus rapproché du record détenu par Gerd Müller du plus grand nombre de buts inscrits sur une année civile (85).

UNITED RELANCE TOUT DANS LE GROUPE H

Un peu plus à l'ouest et un peu plus tard dans la soirée, le Celtic a longtemps cru valider lui aussi son ticket pour les huitièmes car un match nul supérieur à un 0-0 lui suffisait pour passer. A vingt minute du coup de sifflet final, le contrat était rempli avec un score de parité à 1-1.

Mais une reprise de volée d'Ezequiel Garay à la 71e a contrarié les plans des Écossais qui se retrouvent désormais troisièmes du groupe G, à égalité de points avec les Portugais mais derrière eux selon la règle de la différence particulière.

La dernière journée dans ce groupe sera donc décisive avec à l'affiche Celtic-Spartak et Barça-Benfica.

Les jeux ne sont encore faits non plus dans la poule H où Manchester United, déjà qualifié, s'est incliné à Galatasaray (1-0) pendant que Cluj, grâce à un triplé de Rui Pedro, prenait la mesure de Braga (3-0), réduit à dix pendant presque toute la rencontre (17e).

Les Turcs et les Roumains ont tous les deux sept points mais Galatasaray a l'avantage d'être deuxième derrière Manchester grâce à un goal-average particulier favorable.

Pour espérer se qualifier dans quinze jours, Cluj devra donc gagner obligatoirement à Barcelone et prier pour que Galatasaray fasse un match nul ou perde dans le même temps à Braga.

Enfin dans le groupe F, celui de Lille, les dés étaient presque jetés à l'issue du premier match disputé en fin d'après-midi à Minsk.

En décrochant leurs premiers points en C1 cette saison à la faveur d'une victoire 2-0 face au BATE Borisov, les Nordistes ont, sans le faire forcément exprès, aidé à la qualification de Valence, qui jouait plus tard face au Bayern Munich.

Seule une défaite des Allemands pouvait encore permettre aux surprenants Biélorusses de se qualifier pour le tour suivant mais les deux équipes se sont séparées sur un match nul à Mestalla (1-1).

L'ancien Grenoblois Sofiane Feghouli a ouvert le score à la 77e minute de jeu alors que son équipe évoluait à dix, depuis l'expulsion à la suite d'un deuxième carton jaune de Antonio Barragan (33e), mais Thomas Müller a égalisé dans la foulée (82e).

A égalité en tête du groupe, ces deux équipes se disputeront la tête de la poule à distance dans quinze jours: Valence se déplacera à Lille et le Bayern accueillera le BATE.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Julien Dury

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant