Ligue des Champions: Chelsea brise les rêves du PSG

le
0

LONDRES (Reuters) - Douche froide. Le Paris Saint-Germain, qui caressait l'espoir de jouer les demi-finales de la Ligue des champions, s'est incliné mardi soir 2-0 sur les terres de Chelsea et n'ira donc pas plus loin que la saison dernière.

Vainqueurs 3-1 la semaine dernière au Parc des Princes, les Parisiens pouvaient se contenter du match nul et même d'une défaite 1-0, mais pas d'un revers sur ce sore.

Tout a déraillé à trois minutes de la fin du temps réglementaire, lorsque l'attaquant de Chelsea Demba Ba, natif de la région parisienne, a poussé le ballon dans les filets de Salvatore Sirigu.

"On était bien. Les grands matches, ça se joue à peu de choses", a dit à Canal + le milieu Blaise Matuidi, un peu hagard, sur le bord du terrain. "On avait fait le plus dur à l'aller. Ce soir, on est très déçu, il n'y a pas de mots."

Le PSG, qui ne rêve que d'un sacre dans la grande Europe, a réécrit la même histoire que la saison dernière, lorsqu'il avait laissé filer la qualification face au FC Barcelone sans s'incliner, ni à l'aller (2-2), ni au retour (1-1).

Encore une fois, Thiago Silva et ses coéquipiers ont vécu une désillusion d'autant plus forte qu'ils semblaient en mesure de franchir cette marche, celle qui doit les faire entrer dans un nouveau monde.

Les trente premières minutes ont donné l'impression que le PSG allait se contenter de museler les attaquants adverses, à commencer par Samuel Eto'o, et attendre patiemment le coup de sifflet final.

Et les Parisiens ont pu souffler en voyant le Belge Eden Hazard, l'un des joueurs de Chelsea capables de faire la différence à tout instant, sortir sur blessure dès la 18e minute de jeu.

BARRE TRANSVERSALE

Mais le plan parisien a commencé à se gripper peu avant la demi-heure: à la 28e puis à la 29e minute, Salvatore Sirigu a dû repousser des frappes qui semblaient bien parties pour filer dans les filets.

Le gardien italien, un peu abandonné par ses défenseurs, n'a rien pu faire à la 32e minute sur une longue touche de Branislav Ivanovic, prolongée par David Luiz. Derrière, André Schürrle a repris le ballon et marqué.

Peu après, le scénario de Paris a connu un nouvel accroc avec le carton jaune - synonyme de suspension au prochain match - infligé à Edinson Cavani pour une obstruction sur un coup franc de Chelsea (40e).

S'ils s'étaient qualifiés, les Parisiens auraient dû jouer la demi-finale aller sans leurs deux attaquants susceptibles de jouer en pointe: Edinson Cavani mais probablement aussi Zlatan Ibrahimovic, blessé à la cuisse droite.

En début de deuxième période, les nuages ont continué à s'accumuler au-dessus de la tête des joueurs de Paris, incapables de lancer des attaques vraiment dangereuses.

A la 52e puis à la 54e minute, sur une frappe d'André Schürrle puis sur un coup franc d'Oscar, la barre les a sauvés et le sort a semblé leur sourire.

Mais les rêves parisiens se sont écroulés pour de bon à trois minutes de la fin.

Le PSG, bien parti pour conserver son titre de champion de France et qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue, ne pourra donc pas faire beaucoup mieux que la saison dernière.

(Mike Collett; Simon Carraud pour le service français, édité par Pierre Sérisier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant