Ligue des Champions - Bayern Munich : Après l'élimination, les Allemands ne digèrent pas

le
0
Ligue des Champions - Bayern Munich : Après l'élimination, les Allemands ne digèrent pas
Ligue des Champions - Bayern Munich : Après l'élimination, les Allemands ne digèrent pas

Le nom de Viktor Kassai était sur toutes les lèvres en Allemagne mercredi matin.

L'arbitre hongrois, qui a officié lors de la défaite du Bayern Munich à Santiago Bernabeu de Madrid (4-2 après prolongation, 2-1 à l'aller), n'a pas fait l'unanimité dans ses décisions, et mis les visiteurs en rogne. Mardi soir, au terme de la rencontre, c'est la police espagnole qui a dû intervenir alors que Robert Lewandowski, Thiago Alcantara et Arturo Vidal (qui a parlé de « vol ») s'étaient introduits dans le vestiaire arbitral pour montrer avec véhémence leur mécontentement, comme l'a indiqué José Luis Sanchez d'El Chiringuito de Jugones. Dans la soirée, on a aussi pu voir Franck Ribéry laisser déferler sa colère sur Instagram, à base de « merci et bravo l'arbitre ». Un post rapidement supprimé.

 

L'énorme coup de gueule de Rummenigge

 

Même l'entraîneur Carlo Ancelotti, en conférence de presse, a affirmé que M. Kassai avait fait basculer le sort du match en faveur des Merengue. Et dans la nuit de mardi à mercredi, c'est le président du Bayern Karl Heinz Rummenigge qui y est allé de son (gros) coup de gueule : « On s'est fait baiser, dans le vrai sens du terme, a déclaré le boss bavarois à l'agence SID. C'est la première fois que j'ai une colère comme ça en moi ». Parmi les décisions de l'homme en noir qui ont mis les Munichois hors d'eux, il y a aussi la validation des deux buts de Cristiano Ronaldo en prolongation (105e et 109e), sur lesquels le Portugais est hors-jeu, ainsi que l'expulsion du Chilien Vidal pour un second carton jaune (84e), jugée très sévère.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant