Ligue des champions (barrage retour) : Monaco sera bien de la fête

le , mis à jour à 10:12
0
Ligue des champions (barrage retour) : Monaco sera bien de la fête
Ligue des champions (barrage retour) : Monaco sera bien de la fête

Ça rigole pour Monaco et c'est tout le football français qui se prend à sourire. La victoire étriquée obtenue contre Villarreal (1-0) après le succès à l'extérieur au match aller (2-1) permet en effet à l'ASM de rejoindre le PSG et Lyon dans la phase de groupes de la Ligue des champions. Trois clubs français en lice à ce stade de la compétition, c'est une excellente nouvelle pour l'indice UEFA tricolore. Pour Monaco, c'est une importante opération financière en même temps qu'un immense défi sportif. Les hommes de Leonardo Jardim seront en effet placés dans le quatrième chapeau demain lors du tirage au sort effectué... à Monaco. De quoi offrir la promesse de soirées épiques face aux gros cadors européens sans forcément condamner d'avance le club de la principauté. C'était déjà le cas lors de la saison 2014-2015 et l'ASM n'avait été sorti qu'en quart de finale par la Juventus Turin (O-1 ; 0-0)...

 

« Cette qualification nous remplit de joie, se félicite Tiémoué Bakayoko, milieu de Monaco. On est très fiers, d'autant plus qu'aucun club français n'avait réussi à passer ces deux tours pour se qualifier. C'est une grande chose pour le foot français. La saison dernière, on n'avait pas pu la jouer et, là, on s'est donné les moyens de gagner les matchs aller et retour. On va pouvoir jouer cette compétition qui nous fait rêver. »

 

Pénalty généreux

 

Mais pour rêver d'une nouvelle épopée, les coéquipiers de Nabil Dirar devront montrer un tout autre visage que face à Villarreal. Car, si Germain (20e) puis Lemar (30e) ont vu leurs tentatives stoppées par Asenjo, ce sont bien les Espagnols qui se sont d'abord montrés les plus dangereux. Parti dans le dos de la défense, Santos Borré perd son duel avec Subasic avant de voir Jemerson venir écarter le ballon de justesse (40e). Empruntés et parfois maladroits, les Monégasques ont semblé pétrifié par l'enjeu. Ils ont même été sauvés par une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant