Ligue des champions: Arsenal a le droit d'y croire, dit Wenger

le
0
ARSENAL PEUT CROIRE EN SES CHANCES DE QUALIFICATION
ARSENAL PEUT CROIRE EN SES CHANCES DE QUALIFICATION

MUNICH (Reuters) - L'expérience d'Arsenal en Ligue des champions et sa détermination lui donnent le droit de croire en ses chances d'éliminer le Bayern Munich, a estimé mardi l'entraîneur des Gunners Arsène Wenger.

Il y a trois semaines, Arsenal s'est incliné 3-1 sur sa pelouse en huitième de finale aller et à l'heure de disputer le match retour mercredi face à l'actuel leader de Bundesliga, l'espoir de continuer son aventure en C1 cette saison est plus que mince.

Avec les absences de Jack Wilshere, de Lukas Podolski et de Bacary Sagna, l'entreprise semble encore plus délicate mais pour son entraîneur, il est permis de rêver à un exploit à l'Allianz Arena.

"J'espère que nous vous surprendrons demain", a déclaré mardi à la presse Wenger, sur un ton malicieux.

"Il est vrai que nous avons un certain nombre de blessés mais nous sommes venus ici avec une bonne équipe qui est très motivée", a-t-il ajouté.

"La chose la plus importante sera de commencer le match en mettant un maximum de pression et d'essayer de marquer très tôt. Notre confiance, nos certitudes, seront testées demain comme jamais."

Pour Wenger, la clé du match sera de trouver le bon équilibre entre la détermination et le fait de conserver une certaine "liberté" sur le terrain étant donné le résultat du match aller.

"Nous avons beaucoup d'expérience en Ligue des champions et nous avons gagné quasiment partout. Ceci nous donne le droit d'y croire", a souligné le technicien alsacien.

Face au leader du championnat d'Allemagne, qui dispose actuellement de 20 points d'avance sur son dauphin et rêve de laver l'affront de la finale de l'an dernier perdue dans son stade face à Chelsea, il faudra sortir le grand jeu, selon Wenger, et aussi parvenir à faire douter cette équipe en pleine confiance.

"Le Bayern est une équipe qui a des certitudes. L'année dernière, ils avaient les mêmes qualités mais moins de confiance (...) C'est une équipe qui ne doute pas et c'est bien là la différence avec l'an dernier. Notre objectif sera donc d'instiller le doute dans leurs esprits", a conclu Wenger.

Karolos Grohmann, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant