Ligue des Champions (8emes retour) : Le Borussia Dortmund prend son quart en écrasant Benfica

le
0
Ligue des Champions (8emes retour) : Le Borussia Dortmund prend son quart en écrasant Benfica
Ligue des Champions (8emes retour) : Le Borussia Dortmund prend son quart en écrasant Benfica

Après s'être incliné 1-0 à l'aller, le Borussia Dortmund a su renverser la vapeur, grâce à un trio Aubameyang - Pulisic - Dembélé qui a fait couler la défense portugaise. Le Benfica n'est pas parvenu à se montrer dangereux et rentre à Lisbonne sans regret. L'écart était trop grand entre les deux formations.

Le debrief

Malgré les absences sur blessure de Mario Götze et Marco Reus, Thomas Tuchel avait annoncé la couleur la veille de la rencontre : « Dès que le match commencera, ce sera tout pour l'attaque ! ». Son 5-3-2 avait pour consigne de monopoliser le ballon en construisant. Le tacticien allemand a réussi le coup parfait, en égalisant rapidement pour éviter de douter et embraser le Signal Iduna Park, avant d'alterner séquences de passes horizontales aspirant l'adversaire et contre-attaques létales, menées par un Ousmane Dembélé insaisissable et conclues par les réalistes Aubameyang et Pulisic. Le penalty manqué à l'aller par la star gabonaise n'aura finalement pas eu de conséquence.

Rui Vitoria annonçait lui aussi une partie résolument offensive de ses hommes, comptant sur « l'importance d'un but à l'extérieur ». Cependant, ni le 4-4-2 mis en place par le technicien portugais avec Mitroglou et Cervi, ni les trois attaquants entrés en cours de match n'ont pu déstabiliser le bloc du Borussia, parfaitement piloté par sa charnière Bartra - Papastathopoulos - Piszczek. Le Benfica a surtout couru après la balle et les petits gabarits vifs du Borussia, ne parvenant à cadrer que deux petits tirs. Insuffisant pour que leader de la Liga Nos puisse espérer aller plus loin en Ligue des Champions.

Le film du match

5eme minute (1-0)

But du Borussia Dortmund ! Le premier corner de la rencontre est botté du droit et sortant par Dembélé. Au premier poteau, Pulisic dévie de la tête vers Aubameyang, qui, au second, termine de près du front. Malgré une parade désespérée, Ederson ne peut qu'effleurer le ballon dans son but ! Les compteurs sont déjà remis à zéro.

33eme minute

Sur un coup-franc obtenu par A. Almeida aux 38 mètres sur la droite, Pizzi ouvre bien son pied et trouve Luisao, monté plus haut que tout le monde dans la boîte. A une dizaine de mètres du but, le Brésilien propulse une tête puissante qui part sous la barre. Mais Bürki, attentif et ses appuis, bloque parfaitement.

59eme minute (2-0)

But du Borussia Dortmund ! Après une nouvelle mise en échec d'Aubameyang par Ederson, Dembélé veut centrer mais est contré. Piszczek, monté aux abords de la surface, fait mine d'envoyer une lourde frappe, embarquant ainsi la défense pour mieux trouver Pulisic, qui évite Ederson d'un subtil piqué du droit !

61eme minute (3-0)

But du Borussia Dortmund ! Weigl a vu l'appel de Schmelzer couloir gauche et envoie en profondeur son capitaine. Le latéral remise de l'intérieur en première intention devant le but où Aubameyang conclut en renard à bout portant devant Ederson.

85eme minute

Pulisic enroule un corner au point de pénalty où Bartra, arrivé lancé, passe devant tout le monde pour mettre une tête puissante qui percute le premier poteau et sort en 6 mètres ! Ederson n'avait pas esquissé le moindre geste.

86eme minute (4-0)

But du Borussia Dortmund ! Légèrement hors-jeu, Pulisic est trouvé par Weigl côté droit. L'Américain prend le dessus sur Eliseu et centre au cordeau vers Aubameyang qui termine en ouvrant son pied au second poteau.

Tops et flops

TOP 3

Avec ce triplé, AUBAMEYANG a signé son septième but cette saison en Ligue des Champions. Après avoir raté une kyrielle d'occasions et un penalty au Stade de la Luz, le Gabonais a immédiatement rassuré ses supporters, avant de les faire chavirer en seconde période. Le Signal Iduna Park l'a longuement ovationné pour sa sortie. La Coupe d'Afrique est déjà oubliée pour l'ancien Stéphanois, qui a une nouvelle fois prouvé qu'il avait sa place parmi les meilleurs attaquants d'Europe.

PULISIC n'a que 18 ans, et pourtant, il affiche une lucidité hors-norme dans les rencontres à enjeu. Prouvant que la valeur n'attend pas le nombre des années, l'Américain a débloqué la situation alors que ses partenaires n'arrivaient pas à inscrire le but de la qualification. Il a aussi délivré deux passes décisives pour son complice de l'attaque. Très technique, doté d'une excellente vision de jeu, il s'est montré au moins aussi décisif qu'Aubameyang et postulera à une place de titulaire lorsque Reus fera son retour. Le PSG le surveille attentivement, on comprend pourquoi !

Il a fait vivre un calvaire aux défenseurs portugais. Sur presque chaque touche de balle, contrôle orienté ou accélération, DEMBÉLÉ a fait la différence, créant des brèches dans une défense visiteuse aux abois. C'est son corner qui amène le premier but, et ses facilités de provocation et de percussion ont constamment ouvert des brèches, notamment dans les moments où ses partenaires avaient du mal à trouver de la verticalité par des passes. Il a lui aussi été acclamé en cédant sa place. Seul bémol : un excès de nervosité qui aurait pu lui valoir un second avertissement juste avant la pause.

FLOP 3

Comme une âme en peine... MITROGLOU a erré à l'entrée de la surface allemande pendant 90 minutes, le tout sans jamais avoir un ballon à exploiter. L'avant-centre grec n'a pas pu tirer au but de la partie, et comme le pressing n'est pas son fort, il n'a pas vraiment su se rendre utile.

Match délicat également pour SAMARIS. Au marquage de Dembélé, le milieu défensif grec n'a vu que l'arrière du maillot de l'international français, qui l'a sans cesse passé. Après une grosse faute, il a récolté un carton jaune dès la 33eme, et n'a plus eu le droit de commettre la moindre irrégularité sur l'ex-Rennais. Il a donc été encore moins en vue, et n'a que trop rarement apporté offensivement.

Rui Vitoria a décidé de sortir SALVIO lors de son premier remplacement. Tout sauf un hasard, l'ailier droit argentin combinant difficilement avec le généreux Semedo, et pourvoyant insuffisamment ses attaquants. En outre, il a laissé Schmelzer faire l'appel dans son dos à la 61eme minute, laissant le latéral allemand ajuster son centre pour le troisième but du BvB.

Monsieur l'arbitre au rapport

Intransigeant dès le début d'une partie pleine de tension jouée au milieu de tribunes chauffées à blanc, M.Atkinson a rapidement sorti les cartons jaunes qui s'imposaient avant de se montrer psychologue, et de ne pas distribuer leurs seconds à Dembélé puis Samaris. Il n'a pas eu de décision litigieuse à prendre, et a remarquablement bien tenu les débats.

La feuille de match

LIGUE DES CHAMPIONS (8emes retour) / BORUSSIA DORTMUND - BENFICA LISBONNE : 4-0

Signal Iduna Park (81 000 spectateurs environ)

Temps frais - pelouse excellente

Arbitre : M.Atkinson (7)

Buts : Aubameyang (5, 61, 86emes) et Pulisic (59eme) pour le Borussia Dortmund

Avertissements : G. Castro (31eme), O. Dembélé (38eme), L. Piszczek (65eme) pour le Borussia Dortmund, Samaris (33eme) pour le Benfica Lisbonne

Expulsion : Aucune

Borussia Dortmund

Bürki (6) - Durm (6), Piszczek (7), Papastathopoulos (6) puis Ginter (88eme), Bartra (6), Schmelzer (cap) (6) - Castro (5), Weigl (5), Dembélé (7) puis Kagawa (81eme) - Aubameyang (8) puis Schürrle (86eme), Pulisic (8)

N'ont pas participé : Weidenfeller (g), Guerreiro, Passlack, Merino

Entraîneur : Thomas Tuchel

Benfica Lisbonne

Ederson (4) - Semedo (5), Luisão (cap) (4), Lindelöf (4), Eliseu (4) - Salvio (3) puis Jonas (64eme), Samaris (3) puis Zivkovic (74eme), Pizzi (4), A. Almeida (4) - Mitroglou (3), Cervi (4) puis R. Jimenez (82eme)

N'ont pas participé : J. César, Carrillo, Jardel, Horta

Entraîneur : Rui Vitoria

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant