Ligue 2 : ovation pour Corinne Diacre, malgré la défaite de Clermont

le
0
Ligue 2 : ovation pour Corinne Diacre, malgré la défaite de Clermont
Ligue 2 : ovation pour Corinne Diacre, malgré la défaite de Clermont

Un bouquet de fleurs, une ovation debout et beaucoup de curiosité : Corinne Diacre est devenue lundi, à Brest, la première femme à diriger un club professionnel de football masculin en Europe, le Clermont Foot, en match officiel, malheureusement perdu (2-1).

Elle avait beau avoir multiplié ces derniers jours les sorties pour ne pas monopoliser l'intérêt, l'aspect sportif de ce Brest-Clermont, pour la première journée de Ligue 2, pesait bien peu en comparaison de la force symbolique de l'événement : pour la première fois, une femme est assise sur le banc et dirige 11 footballeurs professionnels.

La chaîne de télévision Eurosport, qui a le droit de retransmettre à chaque journée un match de Ligue 2 de son choix, ne s'y était pas trompée en jetant son dévolu sur cette partie. Même score final, 2-1 pour Brest, somme toute logique entre une équipe bretonne qui joue la montée en fin de saison, alors que Clermont vise avant tout le maintien, n'a que relativement peu d'importance.

Avant le match, la première sortie en compétition officielle de la nouvelle «entraîneurE», comme elle insiste pour qu'on l'appelle, était un sujet récurrent de discussion, mais toujours sous le signe d'une curiosité bienveillante. «Ben oui, une femme entraîneur pourquoi pas ? On voit bien qu'elles ont de plus en plus de responsabilité dans tous les métiers», a ainsi argumenté Henri, 67 ans, un retraité qui soutient le Stade Brestois presque chaque semaine depuis 45 ans. «Et puis je suis sûr qu'elles savent mieux gérer les joueurs, qu'elles sont plus psychologues», a-t-il avancé. 

Un bouquet de fleurs et une ovation

Plus circonspecte, Lulu, retraitée de 69 ans abonnée depuis 4 ans, s'est contentée de dire : «ça peut marcher. Mais il faut qu'elle fasse ses preuves».

Le club de Brest avait décidé de marquer le coup et Alex Dupont, son homologue homme du côté du SB29, lui a offert un énorme bouquet de fleurs, profitant aussi du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant