Ligue 2 : où en sont les Parisiens ?

le
0
Ligue 2 : où en sont les Parisiens ?
Ligue 2 : où en sont les Parisiens ?

Alors que le PSG est dans une autre dimension et rêve de gloire européenne, le Paris FC et le Red Star ont fait leur retour en Ligue 2 au mois d'août. Après un mois et demi de compétition, comment se porte le football parisien d'en bas ?

Paris FC, l'ambition capitale


Le slogan du club traduit son ambition : après 32 ans d'absence en Ligue 2, le Paris FC n'a pas l'intention de s'y éterniser et désire une montée en Ligue 1 d'ici 2019. Dans une interview pour le site Ma Ligue 2, le président Pierre Ferracci a exprimé un discours couillu : " Ma communication est simple, j'ai envie qu'on soit en Ligue 1 dans 4 ans pour fêter le 50e anniversaire du club. Maintenant, si on peut le faire plus vite, on le fera. Cette année, on va s'installer en Ligue 2, parce que ça fait quand même 32 ans que le club n'a pas connu le monde professionnel. À partir de l'an prochain, on va accélérer, on mettra nos moyens en adéquation avec nos ambitions. " Pour mener à bien ce projet de second club parisien dans l'élite, le PFC s'est associé avec le géant du BTP Vinci, partenaire principal et sponsor maillot jusqu'à 2018-2019. Ce qui assure des moyens conséquents et un recrutement à forte odeur de Ligue 1 : Romain Grange (Nancy), Bocundji Ca (Châteauroux), Khaled Ayari (Angers), Jean-Jacques Pierre (Caen), Alexis Thébaux (Brest), Nicolas Fauvergue (Ajaccio), Christophe Glombard (prêt Reims), Dylan Bahamboula et David Mills (prêts Monaco), Théo Pellenard (prêt Bordeaux)... On est loin du clinquant en vigueur au PSG, mais pour un promu en Ligue 2, cela a déjà de l'allure.

Mais les grandes manœuvres - 10 recrues, 7 départs, plus un changement d'entraîneur, Christophe Taine ayant été remplacé par Denis Renaud - nécessitent du temps pour que la mayonnaise prenne. Et pour le moment, avec l'ancien entraîneur de Carquefou et néophyte à ce niveau, les résidents du stade Charléty sont poussifs : aucune défaite certes, mais seulement une victoire - à domicile contre Le Havre - et six matchs nuls. De quoi placer le Paris FC à la 10e place, à 5 points de la zone rouge, et de pouvoir dire que l'ambitieux projet est dans les temps, même si on peut mieux faire. Au sein de la direction du PFC, on est persuadés qu'il y a une place de " club populaire régional " à prendre dans le bassin parisien, le PSG étant devenu un produit international. Plus que de se focaliser sur les…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant