Ligue 2 : Adriano au Havre ? «Plus qu'une pub», assure Christophe Maillol

le
0
Ligue 2 : Adriano au Havre ? «Plus qu'une pub», assure Christophe Maillol
Ligue 2 : Adriano au Havre ? «Plus qu'une pub», assure Christophe Maillol

Cela ressemble à un énorme coup de bluff. Mercredi, Christophe Maillol, le futur patron du Havre (actuellement 6e de Ligue 2), a annoncé que le club haut-normand allait faire visiter ses installations à Adriano. Le Brésilien de 32 ans, connu pour ses frasques et ses problèmes de surpoids ces dernières années, est une ancienne gloire de l'Inter Milan, formation avec laquelle il a remporté quatre scudetti (2006, 2007, 2008 et 2009) et deux coupes d'Italie (2005, 2006). L'attaquant a marqué sous ces couleurs 74 buts en 177 matchs.

«J'invite Adriano le 31 octobre pour qu'il puisse voir le stade, le club, les infrastructures, a confié ce jeudi Christophe Maillol au Parisien.fr. Avec un peu de chance, j'espère le séduire sur le projet si je n'ai pas perdu mon portugais d'ici là.» L'ancien rugbyman de 48 ans a vécu onze ans au Brésil. «J'ai des numéros de téléphone qui me permettent d'avoir n'importe quel joueur à n'importe quel moment», a-t-il expliqué.

«Même s'il ne vient que pour une visite, je suis content, c'est un grand joueur, il m'a fait rêver assez souvent», a-t-il poursuivi. L'homme aux 29 buts en 51 sélections en équipe du Brésil reste pourtant sur une expérience délicate avec l'Atlético Paranaense. Il a été écarté en avril 2014 après un nouvel écart de conduite. «Je n'ai aucun problème sur son retour au haut niveau, affirme Maillol. Vous savez faire du vélo ? Si vous arrêtez deux ou trois ans et que vous reprenez, vous allez toujours savoir en faire. Adriano est un grand joueur de foot, ce n'est pas parce qu'il s'est arrêté six ou sept mois qu'aujourd'hui, il ne mettra pas un pied devant.»

76 - Adriano scored 76 goals in 180 Serie A games between 2001 and 2011. Le Havre ?-- OptaJean (@OptaJean) 16 Octobre 2014

Les 6 M¤ du repreneur toujours attendus

Concernant les éventuels émoluments de l'ancienne gloire auriverde, le dirigeant du HAC ne s'appesantit pas. «Pour l'instant, je suis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant