Ligue 2 : à qui la montée ?

le
0
Ligue 2 : à qui la montée ?
Ligue 2 : à qui la montée ?

Gazélec Ajaccio – PSG ? Laval – OM ? Pas des affiches de Coupe de France, mais peut-être de Ligue 1 l'année prochaine. Car après 23 journées de L2, une dizaine d'équipes se tirent la bourre pour la montée, et si Troyes s'est détaché, tout est possible derrière, surtout les surprises. Alors si vous avez préféré The Voice au multiplex du vendredi soir, voici une petite remise à niveau avant l'emballage final.

  • Ils y vont tout droit : Troyes (1er)
    Deux ans après l'avoir quittée, Troyes est bien parti pour retrouver la Ligue 1. Un peu moins joueuse qu'avant, plus tueuse, l'équipe de Jean-Marc Furlan est de loin la meilleure de Ligue 2. Son plus mauvais classement cette saison ? Septième, au soir de la 1re journée. Après une petite baisse de régime en octobre, l'ESTAC a repris sa progression et, avant sa défaite à Laval (2-1) et son nul contre le GFC Ajaccio le week-end dernier (1-1), restait sur une série de sept victoires consécutives sans prendre le moindre but ! Avec huit points d'avance sur le quatrième, le matelas est confortable et la montée peut être envisagée sereinement. Déjà très costaud, l'effectif s'est même renforcé lors du mercato d'hiver avec la signature de l'ancien Lavallois Christian Bekamenga (18 buts la saison dernière). Le toujours excellent Benjamin Nivet (38 ans), qui vient de prolonger son contrat d'une année supplémentaire, aura sans doute droit à une nouvelle saison dans l'élite.

  • Ils sont très bien placés : Brest (2e), Dijon (3e)
    Si le championnat s'arrêtait maintenant, Brest et Dijon seraient dans le bon wagon pour la L1. Et à la fin de la saison ? À coup sûr, ils n'en seront pas loin. Comme en 2010, l'année de la dernière montée, Brest a mis son destin entre les mains d'Alex Dupont et a eu bien raison. Sur la rade, " Sir Alex " est comme chez lui. Efficace, qui ne paye pas de mine, mais qui fait le boulot, son équipe lui ressemble. Avec un très bon Alexis Thébaux dans les buts, Wilfried Moimbé qui prend de l'épaisseur derrière et Bruno Grougi de retour au top au milieu, le SB29, deuxième meilleure défense (derrière Troyes), n'a pas beaucoup de faille. Et les récentes arrivées de Youssef Adnane et Gaëtan Courtet vont peut-être régler les petits soucis offensifs.

    Quant à Dijon, on ne sait plus vraiment quoi en penser et ce que donneront ses prochains matchs. Leurs trois ou quatre prochaines sorties donneront en tout cas un gros indice sur la capacité des Bourguignons à retrouver une élite qu'ils n'ont connue qu'en 2011-2012. Installés en tête depuis la 6e journée grâce à un paquet de victoires arrachées dans les dernières minutes, le club rouge et blanc avait la tête du candidat idéal pour la montée. Ensuite, la machine s'est grippée, et le DFCO a concédé...






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant