Ligue 1: Valenciennes et Toulouse s'offrent une victoire

le
0

PARIS (Reuters) - Valenciennes et Toulouse se sont offert une dernière victoire en 2012, respectivement face à Evian (2-1) et Sochaux (2-0), un cadeau d'autant plus précieux pour les Nordistes qu'ils ont provisoirement pris la sixième place de la Ligue 1.

Les Valenciennois partiront en vacances de Noël, dans le pire des cas, à la septième place puisque seul l'AS Saint-Etienne peut désormais les dépasser au classement, à condition de battre l'Olympique de Marseille dans la soirée.

Ils doivent en partie cette victoire à leur gardien Nicolas Penneteau, impressionnant dans les cages tout au long de ce match comptant pour la 19e et dernière journée de la phase aller.

Mais pour gagner, il a aussi fallu aussi marquer des buts et Grégory Pujol s'en est chargé à la 16e minute.

Evian a égalisé à la 33e minute par Saber Khlifa mais n'a pas su tenir la distance. Valenciennes a pourtant manqué un pénalty à la 49e minute quand Mathieu Dossevi a trop ouvert son pied et manqué la cage de Bertrand Laquait.

Un tacle rugueux de Djakaridja Koné sur Opa Nguette a ensuite scellé le sort de la rencontre. L'auteur du geste a écopé d'un carton rouge. Les Valenciennois ont profité de l'aubaine pour ajouter un deuxième but, signé José Saez (73e).

"On venait de perdre deux fois, il fallait se rattraper", a dit l'auteur du but victorieux sur beIN Sport, entré en cours de jeu à la place de Carlos Sanchez, blessé aux ischio-jambiers en début de rencontre.

Les Toulousains avaient tout autant besoin de se rassurer après trois défaites et un nul en quatre matches, le tout sans marquer le moindre but. Contrat rempli grâce à un joli coup de patte d'Adrien Regattin sur coup franc à la 26e minute.

Le ballon a flotté au-dessus du mur dressé par les Sochaliens avant de finir sa course en pleine lucarne. Le gardien Simon Pouplin a déployé son 1,87m sans pouvoir arrêter la trajectoire.

Les Toulousains, qui n'avaient plus fêté pareil événement depuis le 25 novembre, ont entamé un pas de danse sur le modèle du Gangnam Style, cette danse sud-coréenne dont la vidéo a dépassé cette semaine la milliard de vues sur internet.

Ils ont eu un nouveau but à célébrer à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, celui d'Emmanuel Rivière à la suite d'une passe d'Etienne Didot depuis la gauche.

Malgré tout, ils vont passer Noël dans la deuxième partie du classement, à la 12e place avec 26 points. La situation est encore moins reluisante pour les Sochaliens, coincés à la 18e place en position de relégable avec 16 points.

Chrystel Boulet-Euchin et Simon Carraud, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant