Ligue 1: une victoire et des cartons pour le PSG

le
0

MARSEILLE (Reuters) - Le Paris Saint-Germain a payé le prix de sa victoire dimanche à Marseille (2-1) d'une expulsion et de quatre cartons jaunes qui pourraient devenir un handicap dans son duel à distance avec l'AS Monaco.

"Il y a eu beaucoup d'émotions, beaucoup de tension aussi. Il y a eu des faits de jeu qui nous ont mis en grande difficulté. On a perdu un joueur et encaissé un but dans le même temps", a analysé l'entraîneur parisien Laurent Blanc en conférence de presse, en évoquant l'exclusion de Thiago Motta et le penalty encaissé dans la foulée.

"Il y a eu ce sentiment à la mi-temps que l'on pouvait quand même gagner ce match à dix. On a été conquérant et cela nous a porté bonheur", a-t-il ajouté.

L'entraîneur parisien a surtout regretté l'expulsion de Thiago Motta qui a obligé le PSG à jouer à dix pendant une heure. L'arbitre de la rencontre, Clément Turpin, a par ailleurs distribué quatre cartons jaunes aux Parisiens, dont plusieurs pour contestation.

"On aurait aimé faire ce match à onze. Mais je ne discute jamais des décisions arbitrales. Une fois qu'il a pris sa décision, elle est irrévocable. J'espère qu'il ne sera pas lourdement suspendu", a-t-il dit.

Laurent Blanc peut se consoler au regard d'un classement où Monaco et son équipe ont creusé les écarts en tête avec quatre points d'avance sur Lille et Marseille.

"Solidarité et courage, les grandes équipes ont aussi ces qualités là. On est récompensé par cette belle victoire. On a démontré que malgré le courant contraire sur ce match, on a su remettre les choses en place. A dix, on a tenu tête à l'OM, c'est de bon augure", a-t-il souligné.

"Il est fort possible que cela se joue avec ces deux équipes (PSG et Monaco, NDLR), mais pas seulement. Quatre points, cela va très vite. Le championnat est encore long."

Interrogé en zone mixte, le défenseur brésilien Maxwell s'est félicité du comportement de son équipe.

"On ne calcule pas, on est obligé de tout donner pour gagner et pour chercher à défendre notre titre", a déclaré celui qui a remis le PSG sur de bons rails en égalisant juste avant la pause.

Jean-François Rosnoblet, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant