Ligue 1 : une défaite et des cartons rouges pour Lyon à Lille

le
0
Ligue 1 : une défaite et des cartons rouges pour Lyon à Lille
Ligue 1 : une défaite et des cartons rouges pour Lyon à Lille

Lyon a vu rouge. Les joueurs de Bruno Génésio, qui ont terminé le match à 9, ont perdu 1-0 sur la pelouse de Lille ce dimanche soir pour le compte de la 27e journée. 

Lyon, qui restait sur trois succès consécutifs avant son déplacement au stade Pierre-Mauroy, s'est incliné sur un but de Boufal (28) et a achevé la rencontre sans Jallet (60) et Grenier (88), exclus. Cette défaite prive les Lyonnais d'une place sur le podium qui restent cinquièmes (39 points). Avec dix points de retard sur Monaco, le dauphin du Paris SG, les Gones voient la deuxième place, synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions, s'éloigner quasi définitivement.

Boufal décisif pour son retour

Le Losc, qui avait un besoin impérieux de points, s'est donné de l'air avec cette septième victoire de la saison. Les hommes de Frédéric Antonetti, qui ont bonifié l'inespéré match nul obtenu la semaine dernière au Parc des Princes (0-0), remontent à la 12e place (34 points) et s'éloignent à six longueurs du premier relégable, le Gazélec Ajaccio.

Les Nordistes ont ainsi fait le plein de confiance avant d'aborder une série de matches capitaux contre des concurrents directs pour le maintien (Montpellier, Reims, Bastia puis Toulouse).

Alors que Lyon commençait à se montrer dans le match, les Lillois ouvraient le score sur un coup franc a priori anodin. Le long de la ligne de touche côté gauche, Boufal enroulait le ballon qui n'était dévié par personne et trompait Lopes (1-0, 28). Le meneur de jeu nordiste, qui effectuait son retour après avoir purgé un match de suspension, inscrivait ainsi son septième but de la saison.

La joie de Boufal après son but. AFP/ D. Charlet 

Sans Gonalons, malade, ni Tolisso, blessé, le milieu de terrain de l'OL semblait désorganisé face à une solide équipe lilloise. La seule occasion rhodanienne du premier acte était l'oeuvre de Corgnet, qui tirait au-dessus (33). La seconde période ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant