Ligue 1: un Lyon à réaction contre Bastia

le
0

PARIS (Reuters) - Scénario débridé dimanche après-midi au stade de Gerland, où l'Olympique lyonnais a battu Bastia sur le score de 5-2 et s'est rapproché par la même occasion des meilleures équipes de Ligue 1 au classement.

Lyon a connu un début de match tranquille sous la pluie, au point de mener 2-0 après les buts de Maxime Gonalons (5e) et d'Alexandre Lacazette (26e), tandis que Yoann Gourcuff jouait pleinement son rôle de tête pensante de l'équipe.

Remis d'une blessure qui l'a tenu éloigné du championnat depuis août, l'ancien Bordelais a multiplié les passes justes et les aller-retour entre le milieu de terrain et l'attaque. Mais il n'a pas empêché le vent de tourner brusquement.

Wahbi Khazri a réduit le score (28e), puis l'arbitre a infligé aux Lyonnais une double sanction: un carton rouge pour le défenseur Dejan Lovren, assorti d'un penalty converti par Jérôme Rothen (32e).

L'histoire s'est répétée en deuxième période, en faveur de l'OL cette fois-ci. Fethi Harek a été exclu pour avoir fauché Alexandre Lacazette en pleine course. Et Lisandro Lopez a converti le penalty dans la foulée (56e).

"On se trouve à la mi-temps dans une situation idéale. Le tournant du match, c'est les 20 premières minutes de la deuxième mi-temps", a commenté l'entraîneur de Bastia, Frédéric Hantz, lors de la conférence de presse après le match.

"On était sur une bonne série, là on rechute."

Dépité par ce nouveau retournement de situation, le technicien a toutefois reconnu la supériorité lyonnaise: "On perd ce match logiquement quand même."

De fait, les joueurs de Rémi Garde ont fini par se mettre à l'abri dans le temps additionnel, d'abord grâce à Jimmy Briand (90e+3) puis à Steed Malbranque, encore sur penalty (90e+5), le troisième et dernier d'une partie à rebondissements.

"C'était important pour nous de rebondir et de réagir (après la défaite 3-1 à Nice mercredi en Coupe de la Ligue)", a expliqué Rémi Garde après le match.

Lyon totalise 21 points et n'a qu'une longueur de retard sur le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille. Les Lyonnais sont d'autant mieux placés qu'ils ont joué un match de moins que le PSG, en attendant le choc contre l'OM, fin novembre.

"On avait envie d'avancer", a dit Rémi Garde. Pari réussi.

Simon Carraud, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant