Ligue 1: un but et un rouge partout entre PSG et Montpellier

le
0
LE PSG ET MONTPELLIER SE NEUTRALISENT EN LIGUE 1
LE PSG ET MONTPELLIER SE NEUTRALISENT EN LIGUE 1

PARIS (Reuters) - Bien que réduit à dix dès la neuvième minute, le Paris Saint-Germain est allé chercher un match nul 1-1 dimanche soir à Montpellier, un hôte qui a égalisé au tableau d'affichage puis en nombre de carton rouge avec l'expulsion de Younès Belhanda.

Voilà deux matches que les Parisiens n'ont plus gagné en championnat, mais ils restent au sommet la Ligue 1 grâce à une différence de buts plus avantageuse que l'Olympique de Marseille.

Le PSG bénéficie du ralentissement généralisé au sommet: l'OM et Lyon ont fait match nul, respectivement contre Nice (2-2) et à Sochaux (1-1). Une victoire aurait donc permis au PSG de prendre un peu d'avance sur ses poursuivants.

Mais les choses ont mal commencé pour les joueurs de Carlo Ancelotti, réduits à dix lorsque leur capitaine Mamadou Sakho a tiré le maillot de Gaëtan Charbonnier en position de dernier défenseur.

Victime collatérale, l'attaquant Guillaume Hoarau, qui remplaçait Zlatan Ibrahimovic, suspendu, a cédé sa place à un défenseur, Alex, pour combler le trou laissé dans la charnière. La première titularisation de Hoarau en championnat aura donc tourné court.

Paradoxalement, l'exclusion de Sakho a semblé faire du bien à ses coéquipiers dans la mesure où leurs adversaires ont paru déboussolés et incapables de profiter du cadeau inespéré qui leur était fait.

COURBE EN CLOCHE

Ezequiel Lavezzi et Jérémy Ménez ont donc profité de la crise de tétanie qui frappait Montpellier pour lancer des contre-attaques foudroyantes, comme à la 18e minute. Cette fois, l'Argentin a complètement raté le centre du Français.

A la 37e minute, le latéral Maxwell est venu prêter main forte au tandem. Surveillé de trop près par la défense pour tenter sa chance seul, Jérémy Ménez lui a donné le ballon.

Tranquillement, le Brésilien a jeté un coup d'oeil vers les buts et a tiré en finesse au-dessus de Geoffrey Jourdren. Le ballon a suivi une courbe en cloche, heurté le poteau avant de finir sa course dans les filets.

Il y a bien eu quelques occasions en fin de première période, mais les deux équipes en sont restées là à la pause. Après quoi, les Héraultais ont tiré le bilan des 45 premières minutes et se sont montrés un peu plus à leur avantage.

A la 59e minute, Rémy Cabella a hérité du ballon, égaré par le milieu de terrain du PSG Blaise Matuidi avant de décocher une frappe qui a fini dans le but de Salvatore Sirigu.

Le temps fort des Montpelliérains n'a pas duré très longtemps: leur maître à jouer, Younès Belhanda, les a laissés se débrouiller seuls à partir de la 64e minute après avoir écopé d'un deuxième carton jaune pour une main évidente.

Montpellier a peut-être tenu en échec le grand favori du championnat, mais ce résultat ne fait pas forcément leurs affaires puisqu'ils sont coincés à la 14e place avec 13 points.

Simon Carraud, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant