Ligue 1: un Bordeaux béton bat Nice et prend la 5e place

le
0

PARIS (Reuters) - Pour leur premier match de Ligue 1 depuis le départ de leur attaquant numéro un, Yoan Gouffran, les Girondins de Bordeaux se sont imposés dimanche 1-0 à Nice avec un but de Henri Saivet en deuxième période.

Fidèles à eux-mêmes, les Bordelais ont mis en place une stratégie défensive et ont su marquer quand l'occasion s'est présentée, lorsque le milieu de terrain Jaroslav Plasil a attiré à lui toute la défense avant de servir le buteur du jour (58e).

Ce but vaut cher pour les Girondins, qui se replacent dans la course aux places européennes, au cinquième rang avec 35 points, seulement un de moins que le Stade Rennais, quatrième depuis samedi et son nul 2-2 face à l'Olympique de Marseille.

"On a beaucoup de problèmes, on a des absents pour diverses raisons, on n'a plus beaucoup d'attaquants. (...) On essaie de bricoler certaines choses en attendant des renforts", a reconnu l'entraîneur bordelais Francis Gillot au micro de beIN Sport.

De fait, son équipe a dû apprendre à jouer sans Yoan Gouffran, qui a pris cette semaine l'avion pour Newcastle, où il a rejoint une importante délégation française.

Le défenseur Benoît Trémoulinas a notamment été reconverti au poste d'ailier gauche pour combler les trous dans l'effectif girondin. Et la formule a payé puisque Bordeaux s'est montré plus dangereux en attaque.

Nice a rarement fait peur aux défenseurs adverses, si ce n'est par intermittence. Notamment lorsque le jeune Neal Maupay - 16 ans et demi - a touché la transversale à la 64e minute.

BRANDAO ET AUBAMEYANG SE RACHÈTENT

Ce résultat met un point final à une semaine chaotique pour les joueurs de Claude Puel, éliminés par Nancy mercredi en Coupe de France.

Lui aussi maladroit cette semaine, Brandao s'est à nouveau montré décisif en Ligue 1 pour mettre Saint-Etienne sur le chemin d'une victoire 3-0 face à Bastia au stade Geoffroy-Guichard.

Septième avec 34 points après 22 journées, à huit longueurs de l'OM, l'ASSE peut encore caresser le lointain espoir de disputer la Ligue des champions l'année prochaine.

Bastia, 13e avec 25 points, possède une marge de cinq points sur la zone de relégation.

Déjà auteur de l'unique but du match de L1 précédent à Brest, le Brésilien Brandao, incapable de marquer contre Meaux en Coupe de France cette semaine, a frappé dès la neuvième minute après avoir profité d'une maladresse défensive.

Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'avait plus marqué en championnat depuis le 10 novembre, a doublé la mise à onze minutes de la fin de la rencontre. A la réception d'une passe en profondeur de Josuha Guilavogui, l'attaquant gabonais a trompé Mickaël Landreau de près.

"Ce petit but, c'est pour tous ceux qui ont parlé et qui doutaient de moi", a dit Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'avait plus marqué depuis le 10 novembre, date à laquelle les concurrents du Vendée Globe se sont élancés.

"C'est énervant de ne pas marquer mais mon père m'a toujours dit de ne jamais montrer des signes d'énervement et de continuer de tenter dans un match. C'est ce que j'ai fait et je suis heureux que cela ait fonctionné."

A la 87e minute, Josuha Guilavogui a tué tout suspense après avoir été parfaitement servi par Pierre-Emerick Aubameyang.

Dans la soirée (20h00 GMT), le Paris Saint-Germain, qui accueille Lille, reprendra la tête du championnat s'il bat Lille.

Simon Carraud, avec André Assier, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant