Ligue 1: troisième défaite d'affilée pour l'OM contre Evian

le
0

PARIS (Reuters) - L'Olympique de Marseille a essuyé mardi sa troisième défaite d'affilée en championnat sur la pelouse d'Evian-Thonon-Gaillard (2-0), en match en retard de la 23e journée, une nouvelle contre-performance qui éloigne encore l'OM de ses rêves d'Europe pour la saison prochaine.

Après Brest (1-0) et Toulouse (1-0), le promu haut-savoyard a infligé un nouveau revers aux hommes de Didier Deschamps, qui avec ce résultat restent englués à la huitième place du championnat avec 39 unités, à huit longueurs du premier strapontin pour la Ligue des champions occupé par Lille, troisième au classement.

De leur côté, les promus haut-savoyards, qui ont signé leur troisième succès consécutif en Ligue 1 après avoir battu coup sur coup Nancy (2-0) et Saint-Etienne (2-0), font un bond de deux places, du douzième au dixième rang.

Pressés haut dès le coup d'envoi de la rencontre, les joueurs de Pablo Correa ont mis K.O. les champions de France 2010 en moins de sept minutes, en début de première mi-temps, grâce à un doublé de Jérôme Leroy.

Idéalement servi aux abords de la surface par une remise de Yannick Sagbo côté gauche, l'ancien joueur du PSG et de l'OM a d'abord fait chavirer le Parc des sports d'Annecy par un lob tout en finesse, qui après avoir heurté le poteau gauche de Steve Mandanda, a terminé au fond des filets (15e).

SESSION DE RATTRAPAGE DÈS VENDREDI CONTRE AJACCIO

Intenable en ce début de rencontre du haut de ses 37 ans, l'expérimenté milieu de terrain a doublé la mise à la 22e minute de jeu, sur une action entachée au départ par une position de hors jeu.

Sur un centre venu du côté droit, dévié par Yannick Sagbo, Jérôme Leroy s'est retrouvé seul face au portier marseillais et s'y est pris à deux fois pour tromper la vigilance de Steve Mandanda, d'abord de la tête, puis du pied gauche, à trois mètres de la ligne de but.

Menés à la pause 2-0, les Marseillais ont continué à subir en deuxième période face à une équipe haut-savoyarde toujours en mouvement et audacieuse, à l'image de Franck Dja Djédjé, auteur d'une frappe puissante des trente mètres repoussée par Mandanda à la 52e.

L'entrée en jeu du Brésilien Brandao à une demi-heure de la fin de la rencontre, censée user la défense évianaise et ouvrir des brèches, s'est révélée stérile, les ballons se faisant rares du côté de l'attaque marseillaise.

Avant son huitième de finale retour de la Ligue des champions programmé dans une semaine sur la pelouse de l'Inter Milan, l'OM aura l'occasion de se reprendre dès vendredi, à Ajaccio, son match de la 27e journée ayant été décalé pour lui permettre de mieux préparer ce rendez-vous européen.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant