Ligue 1: Toulouse vise l'Europe, Ajaccio le maintien

le
0
Ligue 1: Toulouse vise l'Europe, Ajaccio le maintien
Ligue 1: Toulouse vise l'Europe, Ajaccio le maintien

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Toulouse n'a qu'une très faible chance d'accrocher la cinquième place de Ligue 1, synonyme de Ligue Europa, mais le TFC ne veut avoir aucun regret à l'heure de recevoir ce dimanche le premier relégable, l'AC Ajaccio, qui espère se sauver in extremis.

Pour décrocher l'Europe, les Violets, actuels huitièmes du classement, doivent s'imposer très largement contre les Corses et compter dans le même temps sur un faux-pas de ses adversaires directs: Rennes (7e) qui accueille Dijon, et Saint-Etienne (6e) et Bordeaux (5e), qui s'affrontent dans le Forez.

Les Ajacciens, eux, sont 18es avec 38 points, soit seulement deux de moins que le 12e, Valenciennes, mais avec le désavantage de la plus mauvaise différence de buts (-23) parmi les huit équipes encore concernées par la lutte pour le maintien.

Autant dire que l'opération sauvetage s'annonce difficile pour l'ACA au Stadium, où les Corses n'ont jamais gagné en championnat et où les Toulousains les attendront de pied ferme.

"On attend de nous de très bien finir la saison, de prendre ce match le plus sérieusement possible, parce qu'on a encore un petit espoir de finir en Ligue Europa même si ça va être très dur", souligne le défenseur toulousain Mohamed Fofana.

En fin de contrat, l'international malien devrait disputer dimanche son dernier match sous le maillot violet et être titulaire en défense centrale en raison de la suspension de Daniel Congré.

Quelles que soient les circonstances et les résultats sur les autres pelouses en cours de soirée, Fofana ne laissera pas filer le match pour ne pas fausser la course au maintien.

"Il faut respecter toutes les équipes, on a un rôle d'arbitre à jouer par respect des autres équipes qui jouent le maintien. On veut se donner à fond, ne pas tricher sur ce match", résume-t-il, mettant également en avant l'envie de ponctuer la belle saison du TFC avec le plus haut classement possible.

"LE MENTAL FERA LA DIFFÉRENCE"

Pour l'entraîneur toulousain Alain Casanova, l'essentiel est de "bien clôturer une saison" que le technicien qualifie de "réussie".

"Tant que mathématiquement c'est possible (pour la Ligue Europa, NDLR), il faut jouer le coup à fond, même s'il faudrait vraiment un concours de circonstances très favorable", souligne-t-il.

"Et puis on ne peut pas cracher sur une ou deux places gagnées qui permettent de récupérer beaucoup d'argent!"

De son côté, l'AC Ajaccio n'a gagné qu'un seul de ses dix derniers matches et aborde cette rencontre en position de premier relégable à l'issue d'une saison en dents de scie.

Le nul concédé sur la pelouse de Timizzolu dimanche face à Lyon pourtant réduit à dix (1-1), a hypothéqué les chances de maintien. Mais de l'orgueil, le club ajaccien, plus petit budget de l'élite, en a eu tout au long de la saison et il se battra avec les huit autres clubs qui jouent leur place en L1.

Une victoire assurerait le maintien, puisque deux adversaires directs, Caen et Valenciennes s'affrontent. Un nul compliquerait fortement les affaires corses.

"Je pars du principe que, si à la 17e journée, alors que nous avions six points de retard sur le premier relégable et que tout le monde nous voyait déjà en Ligue 2 (...) on nous avait dit: 'Vous n'êtes pas morts et vous jouerez tout sur le dernier match, contre Toulouse', on aurait signé", a dit à Reuters, Alain Orsoni, le président de l'AC Ajaccio.

"Si on a le mental qu'il faut, on jouera le match du maintien. Si nous gagnons, la joie sera aussi grande que lors de l'accession l'an dernier, lors de la journée de L2 contre Nîmes. C'est le mental qui fera la différence (...) Après, il faudra être lucide pendant 90 voire 95 minutes."

Avec Roger Nicoli à Ajaccio, édité par Chrystel Boulet-Euchin et Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant