Ligue 1 : Toulouse sauvé in extremis, Reims, GFC Ajaccio et Troyes relégués

le
0
Ligue 1 : Toulouse sauvé in extremis, Reims, GFC Ajaccio et Troyes relégués
Ligue 1 : Toulouse sauvé in extremis, Reims, GFC Ajaccio et Troyes relégués

Reims, vainqueur de Lyon 4-1, a longtemps cru sauver sa peau en évitant la relégation, ce samedi, à l'occasion de la 38e et dernière journée du championnat de France de Ligue 1. Mais c'était sans compter sur Toulouse, qui y a cru jusqu'au bout, et l'a emporté face à Angers (3-2). Au bout du suspense, Reims évoluera donc en Ligue 2 la saison prochaine, comme le Gazelec Ajaccio et Troyes.

Toulouse arrache le maintien à Angers au bout du suspense (2-3)

Toulouse a remporté un match d'anthologie samedi à Angers (2-3), qui lui permet d'arracher in extremis son maintien en Ligue 1, lors de la dernière journée du championnat. Après avoir été sans discontinuer relégable de la 11e à la 36e journée et avoir réussi à s'extirper de la zone rouge la semaine dernière en battant Troyes (1-0), Toulouse a réussi l'impensable grâce au sorcier Pascal Dupraz. Mené par deux fois, le Téfécé a renversé la situation pour se maintenir en Ligue 1 au terme d'un match incroyable. Ben Yedder, Braithwaite et Bodiger sont les héros de la soirée. L'entraîneur Pascal Dupraz, nommé en cours de saison, a réussi son pari.

Lorient envoie Ajaccio en Ligue 2 (1-0)

Ajaccio n'a pas fait de miracle, terminant la saison avec une défaite à Lorient (1-0) et une relégation qui l'a menacé toute la saison ou presque. Sur ce match, le Gazelec méritait sans doute mieux, mais il va retrouver la Ligue 2 après une seule saison dans l'élite. Le succès arraché par Toulouse à Angers (2-3) leur enlèvera une grosse partie de leurs regrets du soir, car il les condamnait dans tous les cas de figure. Un but de Benjamin Moukandjo, le treizième de la saison, battant Maury d'une demi-volée à la réception d'un excellent service de Jimmy Cabot (1-0, 26e), a rapidement sonné le glas de leurs espoirs. Pour les Corses, plus petit budget de Ligue 1, cette rétrogradation n'est pas une surprise et elle met fin à une sorte d'«anomalie» footballistique.

AFP. Khalid ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant