Ligue 1: Toulouse reçoit l'OM sans complexe

le
0

par Nicolas Fichot

TOULOUSE (Reuters) - Armé d'ambitions neuves, le TFC, quatrième de Ligue 1, reçoit samedi sans complexe une formation marseillaise en mal de succès.

Pour les joueurs de Toulouse, l'objectif sera d'oublier le faux pas de la dernière journée et cette défaite concédée à Sochaux (3-0). Côté marseillais, la priorité consistera à "emmagasiner" enfin des points. L'OM n'en compte que huit actuellement, soit neuf de moins que leur adversaire.

"Il y a une très grosse envie de gagner contre l'OM, ce qui nous permettrait en plus de rester en haut du classement", résume Etienne Capoue, meilleur buteur toulousain avec trois réalisations.

Et pour ce choc de la 10e journée, le milieu de terrain estime que la présence d'Umut Bulut et d'Emmanuel Rivière, tous deux arrivés cet été, sera déterminante. "Cette année, on a deux attaquants qui prennent de la profondeur. Des petits automatismes se mettent en place avec eux."

Pour le capitaine de la formation toulousaine, Daniel Congré, le TFC a grandi. "Nous avons une plus grande force de caractère que les années précédentes. Contre Marseille, il s'agira surtout d'utiliser cette force de caractère pour réagir après notre revers à Sochaux", explique-t-il.

Vient alors la question que se posent et se reposent depuis huit jours tous les joueurs toulousains: leur ancien compagnon, André-Pierre Gignac, éloigné des pelouses depuis plusieurs semaines, sera t-il de la partie samedi ?

NOUVELLE PELOUSE

Sur ce point, l'entraîneur toulousain, Alain Casanova, a sa petite idée. "Je vous dis qu'il va faire son retour au Stadium. Je suis très content pour lui qu'il puisse enfin rejouer au football. Revenir dans un endroit où il aura autant marqué le club de son empreinte, c'est sympa. Il le mérite et le public ne saurait lui réserver un autre accueil que fort chaleureux."

Evoquant l'éventuel retour d'André-Pierre Gignac, son homologue marseillais, Didier Deschamps, se veut prudent. "C'est un club et une région qu'il connaît bien. Cela peut-être un plus psychologiquement, même s'il ne faut pas brûler les étapes", dit-il, en faisant référence à l'état de santé fragile du Marseillais depuis le début de la saison.

Revenant sur les enjeux de ce match pour lequel il sera privé du défenseur César Azpilicueta, du milieu de terrain Alou Diarra et de l'attaquant Mathieu Valbuena, tous trois suspendus, Didier Deschamps est catégorique.

"Nous n'avons pas d'autre objectif à moyen terme que celui d'emmagasiner des points. On se rend à Toulouse pour accrocher le meilleur résultat possible", souligne-t-il.

"Il faut retrouver notre détermination. Les deux matches où l'on a fait preuve de cette qualité, c'est en Ligue des champions. Cela n'a pas été le cas en championnat", estime-t-il.

Un nouveau faux pas de l'OM pourrait faire éclater une crise qui ne dit pas son nom dans les coulisses du plus titré des clubs français, où l'on s'agite beaucoup depuis que la propriétaire Margarita Louis-Dreyfus a laissé entendre qu'elle pourrait vendre le club.

Jeudi, la veuve de Robert Louis-Dreyfus s'est toutefois rendue au centre d'entrainement marseillais pour rassurer le staff et les joueurs sur l'avenir de l'OM.

Champion de France en 2010 et dauphin de Lille en 2011, Marseille effectue un début de saison décevant en championnat, avec une seule victoire en neuf matches.

Pour l'anecdote, Toulousains et Marseillais inaugureront samedi la nouvelle pelouse du Stadium, dont le fournisseur n'est autre que celui du Camp Nou, le stade du FC Barcelone.

Avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant